Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : des messages sur les poubelles pour remercier les éboueurs de Loire et Haute-Loire

Vos poubelles sont toujours ramassées pendant le confinement, même si les jours de collecte peuvent être modifiés dans certaines communes. Les éboueurs en tout cas reçoivent de plus en plus de messages de remerciement pour leur travail.

À Saint-Étienne, Marie et ses enfants ont décoré leurs poubelles pour remercier les éboueurs.
À Saint-Étienne, Marie et ses enfants ont décoré leurs poubelles pour remercier les éboueurs. - Marie G.

En quinze ans de carrière, David Sorce n'a jamais vu ça : depuis presque deux semaines, en plus des poubelles qu'il ramasse dans les communes de la vallée du Gier, il collecte des messages de remerciements et des dessins. "Avec nos collègues, _on les a affichés dans la salle de repos_, ça nous encourage le matin", explique ce rippeur qui intervient sur le secteur de La Grand-Croix et L'Horme notamment. 

David a même eu droit à des applaudissements certains matins de la part de personnes debout de bonne heure, qui l'ont regardé travailler depuis leurs fenêtres. Il se dit fier de faire son métier, mais encore plus dans la crise sanitaire actuelle.  "Évidemment c'est le corps médical qui est mobilisé en premier, mais nous aussi on joue un rôle important", lâche-t-il. 

Un rôle important

Un rôle "d'utilité sanitaire", commente Yves Thiébault, éboueur au Puy-en-Velay. "Si on ne ramassait pas les déchets je ne dis pas que le virus se propagerait plus, mais ça serait un danger sanitaire", ajoute-t-il, en précisant qu'il y a un peu plus de poubelles à vider depuis le début du confinement, parce que "les gens restent chez eux et consomment plus de denrées".

Le premier message découvert par Yves au Puy-en-Velay.
Le premier message découvert par Yves au Puy-en-Velay. - Yves T.

Alors lui aussi poursuit sa mission, avec masque et gel hydroalcoolique dans le camion. Il faut aussi essayer de respecter la distance barrière d'un mètre : "on ne monte plus qu'à deux dans la cabine du camion et le troisième reste derrière", explique sur ce point David Sorce. "Des petits changements", dit-il, en pensant à ses homologues de Saint-Étienne qui sont plus impactés selon lui. Les départs de camions se font en décalé "pour que tout le monde ne soit pas dans les vestiaires en même temps", précise David. 

"Merci aux gandous"

Les éboueurs stéphanois, qui trouvent des messages de remerciement depuis plusieurs jours sur les poubelles. Notamment ceux de Marie et ses enfants, dans le quartier de la Métare : "ça m'est venu un matin, parce que je sortais mes poubelles justement, je me suis dit qu'ils allaient venir les chercher, qu'ils continuent à travailler... ils ne font pas un métier facile et je ne sais s'ils sont bien protégés". Alors avec ses trois enfants, Marie a décoré les poubelles avec des dessins et des cartes postales et le message "Merci aux gandous" (le nom des éboueurs en gaga). 

Marie précise qu'elle a mis des gants pour accrocher les dessins sur les poubelles, ce qu'elle fait d'ailleurs aussi quand elle sort ses déchets, pour éviter de transmettre le virus aux éboueurs si jamais elle était contaminée. Et la petite famille a aussi mis un mot de remerciement sur sa boîte aux lettres pour le facteur. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu