Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : des militaires dans les rues de Limoges dès vendredi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Limousin

Dans le cadre de l’opération “Résilience", annoncée en début de semaine, des militaires du 92ème Régiment d’Infanterie de Clermont-Ferrand seront déployés à Limoges et sa périphérie dès vendredi, pour des missions de sécurisation et de soutien logistique.

Des militaires en patrouille, lors du confinement à Paris (image d'illustration, 18 mars 2020)
Des militaires en patrouille, lors du confinement à Paris (image d'illustration, 18 mars 2020) © Maxppp - Luc Nobout

Dans le cadre de l’opération “Résilience", annoncée en début de semaine, des militaires seront déployés à Limoges et sa périphérie dès vendredi, pour des missions de sécurisation et de soutien logistique.

En Limousin, seule la ville de Limoges est concernée par ce déploiement. Les militaires affectés dans la cité de la porcelaine viendront du 92ème Régiment d’Infanterie de Clermont-Ferrand, et seront en place dès ce vendredi 3 avril.

Pas de contrôle direct de la population

Ils seront appelés à réaliser des opérations de protection des populations, et "des patrouilles en appui des forces de police et de gendarmerie autour des zones sensibles", explique à France Bleu Limousin Georges Salaün, le Directeur de Cabinet du Préfet de la Haute-Vienne, qui ne souhaite pas communiquer le nombre de personnels qui seront déployés sur l'agglomération. 

Ces militaires devraient notamment prendre position "autour du CHU de Limoges et des centres commerciaux" explique encore Georges Salaün, sachant que les militaires n'ont "pas de compétence juridique pour faire des contrôles d'identité ou quoi que ce soit" insiste le Directeur de Cabinet du Préfet, rappelant qu'il s'agit bien là d'une mission d'appui, comme l'opération "Résilience" le prévoit pour toutes les villes importantes de Nouvelle-Aquitaine (Bordeaux, Bayonne, Poitiers ou la Rochelle). 

Pas d'inquiétude particulière

Interrogé sur le sentiment que peut créer ce déploiement dans l'esprit des limougeauds, peu habitués à la présence de militaires dans leur environnement, Georges Salaün a indiqué "comprendre que cela puisse générer chez certains de l'inquiétude ou de questionnement", mais a fermement rappelé que "ce détachement de l'Armée est là pour participer à l'aide de la protection des populations".

Outre leur mission de surveillance et d'appui des forces de police et de gendarmerie, les militaires devraient aussi assurer des missions de soutien logistique. Ces missions évolueront en fonction de l'évolution de la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu