Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : des Mosellans anticipent le déconfinement et fabriquent leurs propres masques

Par

Alors que la date du début du déconfinement est annoncée au 11 mai prochain, le Premier Ministre a annoncé ce dimanche que le port d'un masque de protection pourrait devenir obligatoire dans certaines situations. Pour se préparer au mieux, nombreux sont les Mosellans qui les fabriquent eux-mêmes.

Il est préférable d'avoir des notions de couture, mais il est également possible d'apprendre sur le net. Il est préférable d'avoir des notions de couture, mais il est également possible d'apprendre sur le net.
Il est préférable d'avoir des notions de couture, mais il est également possible d'apprendre sur le net. - Noémie Koppe

"C'est assez facile", confie Dominique, habitante de Yutz qui a terminé ce dimanche son tout premier masque en tissu. Comme beaucoup, elle anticipe le déconfinement annoncé le 11 mai prochain en mettant elle-même la main à la pâte. Selon le Premier Ministre Edouard Philippe , le port d'un masque de protection pourrait devenir obligatoire pour empêcher un retour en force du coronavirus. Du coup, cette Yussoise a ressorti la machine à coudre du grenier pour se fabriquer elle-même son masque.

Publicité
Logo France Bleu
Il a fallu 2 bonnes heures pour arriver à ce résultat. - Noémie Koppe

Même si elle conseille d'avoir déjà des notions de couture, Dominique explique qu'il est possible d'apprendre sur le net. "Il y a pleins de tutos sur YouTube, pour des masques en tissu ou en papier. Pour ces derniers, il n'y a même pas besoin de coudre !" Celle qui travaille en tant que secrétaire a donc pu utiliser sa machine à coudre un peu rouillée - "elle ne cousait pas au début" - pour produire un masque à partir de vieilles serviettes de table (motif sapins !). Mais des torchons de vaisselle peuvent faire l'affaire. L'essentiel est d'avoir un tissage serré pour bloquer la propagation du virus. L'opération aura duré 2h, mais Dominique ne regrette pas le résultat.

Le masque servira principalement pour aller faire les courses. - Noémie Koppe

Elle pourra en effet faire ses courses plus rassurée grâce à ce masque. "On y croise toujours beaucoup de monde." Et une fois le déconfinement amorcé, cette protection deviendra quasiment indispensable. Le masque est en plus lavable, donc réutilisable. "J'en voulais un et comme on n'en trouve nulle part, c'est une bonne solution", confie-t-elle. La technique de Dominique a fait écho auprès de ses proches. Ils sont quelques-uns à lui avoir déjà demandé un masque similaire. Des commandes qu'elle s'efforcera au mieux d'honorer, mais pas évident de tenir 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu