Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des plats traiteur offerts aux détenus de la prison de Reims, mobilisés pour les soignants

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Les détenus de la maison d'arrêt de Reims ont profité d'un repas concocté par un traiteur d’Épernay. Celui-ci a livré ce dimanche plus de 140 repas, pour remercier les détenus d'avoir crée une cagnotte en soutien au personnel soignant.

Plus de 140 repas ont été livrés aux détenus ce dimanche soir
Plus de 140 repas ont été livrés aux détenus ce dimanche soir © Radio France - Stéphane Maggiolini

Les goûts et les saveurs se sont invités dans les cellules de la maison d'arrêt de Reims (Marne) ce dimanche. Un traiteur d’Épernay est venu livrer plus de 140 repas destinés aux détenus. Une récompense, pour les remercier d'avoir mis en place une cagnotte à l'attention du personnel soignant, en première ligne contre le Covid-19. 1068 euros ont été donnés par les détenus rémois.

Beignets de crevette, poulet grillé et pommes de terre

Quelques minutes avant le repas du soir, retardé pour l'occasion, la camionnette entre dans la cour de la maison d'arrêt avec à son bord, des dizaines de cagettes. "On a des beignets du Portugal, un beignet de crevette et un de morue par personne. On a du poulet, grillé au charbon il y a une heure, avec une sauce maison un peu relevée. On a des pommes de terre avec de la sauce au poivre, un pain et une boisson par personne et puis une belle tarte aux pommes.", liste Romain Sadi Haddad, gérant du Lusitano à Épernay, venu avec de la famille et des amis pour décharger au plus vite.

Nous n'avons plus l'habitude d'avoir des odeurs comme ça

Deux détenus se chargent de faire entrer la marchandise dans les locaux de la prison. "On a salivé un petit peu, nous n'avons plus l'habitude d'avoir des odeurs comme ça", se réjouissent Franck et Willy. Ils sont surpris de recevoir un tel cadeau. "C'est une surprise totale, on ne s'y attendait pas. Il y a un mois, il y avait déjà eu une livraison similaire pour les surveillants mais nous, on a appris il y a deux jours qu'on allait manger ça ce soir. On les remercie énormément, ça fait chaud au cœur", s'émeuvent les détenus.

Fierté et émotion

Juste avant que la camionnette ne quitte la cour de la maison d'arrêt, sous les applaudissements, le directeur adjoint de la prison a souhaité faire part de son émotion. "Merci beaucoup. C'est vrai que nous sommes souvent les grands oubliés. Je discutais avec les détenus et il y a une phrase qui m'a marqué - Le don a une dimension profonde car il nous rattache à la société - et c'est vrai que je leur répète que certes ils sont privés de liberté mais ils sont, avant tout, des citoyens", témoigne Sébastien Leys.

Une chaîne humaine s'est formée pour livrer les repas
Une chaîne humaine s'est formée pour livrer les repas © Radio France - Stéphane Maggiolini
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu