Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des bons d'achat pour soutenir les petits commerçants de Côte-d'or

-
Par , France Bleu Bourgogne

Pas facile pour les petits commerces depuis les mesures de confinement, certaines trésoreries sont mises à rude épreuve. En Côte-d'Or, certains clients ont décidé de donner un petit coup de main à leurs commerces préférés. D'autres ont mis en place des bons d'achats en attendant la réouverture.

Pour soutenir les petits commerces, les clienst peuvent faire des bons d'achats sur ce site.
Pour soutenir les petits commerces, les clienst peuvent faire des bons d'achats sur ce site. - capture d'écran

Depuis la fermeture de toutes les activités non essentielles mi-mars et les mesures de confinement, les petits commerces de Côte-d'Or souffrent. Les trésoreries sont mises à rude épreuve, en particulier dans la restauration. Alors certains clients ont eu l'idée de leur donner un petit coup de main en passant des pré-commandes. C'est ce qu'a fait Jean Rapenne, cet habitant d'Ancey, également dirigeant d'une entreprise à Paris, et il sait que les temps sont compliqués. "Comme toutes les petites entreprises nous souffrons d'un problème de trésorerie car notre chiffre d'affaires a complètement fondu." Alors après une discussion avec un ami viticulteur, il a pris son téléphone, "j'ai appelé le restaurant où j'avais l'habitude d'aller avant la période de confinement à Fleurey-sur-Ouche, pour lui proposer de réserver et de payer quatre repas."

Une façon de soutenir la trésorerie des petits commerces

Un geste qui a beaucoup touché Marie-José Felmann du restaurant "O P'tit repère du goût", "je salue toutes ces personnes qui sont solidaires et qui essaient par tous les moyens de relancer l'économie. Ça montre combien les gens sont solidaires. Ça nous touche beaucoup" explique-t-elle. Sa seule inquiétude explique-t-elle "c'est de ne pas savoir quand elle pourra offrir à ce client ces quatre repas". Mais sur ce point, Jean Rapenne l'a rassuré, pour lui, l'important c'est que son idée soit suivie, "j'invite tous les bourguignons à envisager la même chose."

Des bons d'achats pour une librairie indépendante de Dijon

A Dion, la librairie indépendante « La fleur qui pousse à l'intérieur » est fermée depuis le début des mesures du confinement. "On a choisi de respecter un confinement total, on ne fait pas de retrait de commande ni de livraison à domicile, pour respecter la santé de ceux qui préparent les commandes, des livreurs mais aussi la santé de nos clients et la nôtre", explique Clémence Roquefort, l'une des trois salariés. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mais depuis peu, la libraire et ses associés ont choisi de mettre en place des bons de commande. "On a reçu beaucoup de courriers de nos fidèles client.e.s qui voulaient nous soutenir, et on a finalement décidé de proposer des bons d'achats, pour s'offrir un maximum de livres dès la réouverture de la librairie"

"On sent que les gens sont prêts à nous aider" - Clémence de la librairie, La fleur qui pousse à l'intérieur

"C'est sur le long terme que l'on aura besoin d'aide" souligne Clémence, "et pour l'instant tous les mails que l'on reçoit chaque jour, c'est un vrai soutien moral. On sent que les gens sont prêts à nous aider et qu'ils seront là, à la réouverture."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess