Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : des SDF plus isolés, l'entraide s'organise à Charleville-Mézières

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

La distribution d'aide alimentaire est très perturbée, faire la manche est devenu quasimment impossible... À Charleville-Mézières, bénévoles et commerçants viennent en aide aux SDF.

Distribution d'aide alimentaire aux SDF à Charleville-Mézières
Distribution d'aide alimentaire aux SDF à Charleville-Mézières - Droit de Cité 08

En cette période de confinement, les SDF se retrouvent dans des situations encore plus difficiles. Dans les Ardennes, beaucoup d'associations ont arrêté la distribution d'aide alimentaire. Faire la manche, c'est s'exposer à des contrôles et à une contamination avec l'échange de monnaie.  

Le gouvernement a débloqué 2000 places d'hébergement supplémentaires. Des SDF sont mis à l'abri dans des chambres d'hôtel mais il reste ceux qui choisissent de vivre à la rue.  

La solidarité s'organise

A Charleville-Mézières, un mouvement de solidarité s'est improvisé.  L'association "Droit de cité" travaille habituellement à la réinsertion professionnelle mais distribue désormais des masques, des gants, des attestations de déplacement et de la nourriture, notamment pour les SDF. Les denrées sont collectées auprès de commerçants et de particuliers. Des bénévoles fabriquent des masques. 234 ont été distribués.  

Une fois par jour, on donne rendez-vous à un seul référent des SDF qui reditribue ensuite à une trentaine de sans-abris – Hamid Mohand-Kaci, président de l'association "Droit de cité 08"

Dans les squats, le quotidien des sans-abris a changé avec le confinement. Les déplacements se font plus rares. D'abord parce que remplir une attestation de déplacement valable quand on a pas d'adresse relève de l'impossible. Et puis, faire la manche, c'est favoriser la circulation du coronavirus Covid-19 et s'exposer à une contamination. 

REPORTAGE : le quotidien est encore plus dur pour les SDF en période de confinement

Les passants susceptibles de donner l'obole sont moins nombreux. "Il n'y a même plus de mégots à ramasser dans la rue", témoigne un sans-abri de Charleville-Mézières.  La précarité ajoute de la tension au confinement des sans-abris. "Certains se défoncent la gueule entre eux", poursuit le référent des sans-abris. "Mais la plupart de ceux que j'approvisionne disent merci à Hamid".  

Les bénévoles de Droit de cités fournissent également des produits d'hygiène féminine aux femmes dans la précarité. Une adresse mail, droitdecitéfrance@gmail.com, est disponible en cas de besoin.  

À noter que la Ville de Charleville-Mézières propose désormais avec la Banque alimentaire des Ardennes de livrer des colis alimentaires de première nécessité gratuitement aux personnes les plus démunies.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu