Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des voisins demandent à une aide soignante et une sapeuse-pompière marseillaises de déménager

-
Par , France Bleu Provence

Une aide soignante et une sapeuse-pompière ont été choquées par un mot de leurs voisins, retrouvé devant la porte de leur appartement dans une résidence du 9e arrondissement de Marseille. Ils demandent aux deux femmes de déménager.

Dans ce mot, les voisins demandent aux deux sœurs de déménager
Dans ce mot, les voisins demandent aux deux sœurs de déménager © Radio France

Alexia et Marie sont sœurs. La première est sapeuse-pompière, la seconde aide soignante à l'hôpital de la Casamance, et toutes les deux enchaînent les heures depuis le début de l'épidémie de Covid-19. À leur retour de garde dimanche soir, elles ont retrouvé devant la porte de leur appartement, au dernier étage d'une résidence du 9e arrondissement de Marseille, un petit mot de leurs voisins

"Malheureusement nous avons peur donc, mesdemoiselles, pourriez-vous ne plus rien toucher dans les communs de cet immeuble et surtout, pouvez-vous voir pour que votre employeur vous loge ailleurs. Tout le monde vous en sera reconnaissant." 

Les deux sœurs n'en reviennent pas. "J'étais complètement choquée, je me suis dit que ce n'était pas possible que des personnes osent nous dire cela", s'indigne Marie. "De part notre métier, notre vocation, nous sommes formées et nous respectons les gestes barrières", argumente Alexia. Les deux femmes sont allées toquer aux portes de leurs voisins, sans succès. 

"Tout le monde nous a dit que c'était honteux, mais personne n'a reconnu être l'auteur du mot. Nous en concluons que les personnes qui applaudissent chaque soir dans notre immeuble pour soutenir le personnel soignant, sont peut-être les mêmes qui nous demandent de déménager", poursuit Alexia. 

L'histoire fait réagir. "Honte à eux", a déclaré le président de la Région PACA, Renaud Muselier. Il demande à la justice de faire preuve de "la plus ferme sévérité". Alexia et Marie ont reçu le soutien de leurs proches. "Nous gardons la tête haute. Nous ne déménagerons pas, parce que nous avons autre chose à faire en ce moment avec l'épidémie !", résume Marie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess