Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : deux crèches municipales accueillent les enfants des publics prioritaires à Grenoble

-
Par , France Bleu Isère

Pendant ce confinement de printemps, à Grenoble, seules deux crèches municipales accueillent les enfants des parents grenoblois, ceux qui font partie des "personnels prioritaires" : la crèche de l'île aux Marmots (11 rue Hoche) et celle de la Chrysalide (3 rue Henri-Ding).

Coronavirus : la crèche municipale de l'Île aux Marmots accueillent les enfants des publics prioritaires à Grenoble
Coronavirus : la crèche municipale de l'Île aux Marmots accueillent les enfants des publics prioritaires à Grenoble © Radio France - Denis Souilla

Ils s'appellent Ellah, Noah, Camille, Hans, Archibald, Olivia, Iris ou Camille. Les prénoms de ces tout-petits, âgés de deux mois à trois ans sont désormais affichés dans le hall d'accueil de la crèche de l'Île aux Marmots, au 11 rue Hoche à Grenoble. Elle fait partie, comme celle de la Chrysalide, des deux crèches municipales qui accueillent les enfants des "personnels prioritaires" (voir liste ci-dessous) pendant ce confinement de printemps. Seuls ces deux établissements restent ouverts.

Quelques places encore dans les deux crèches municipales

À Grenoble, on compte 28 crèches municipales. L'Île aux Marmots et La Chrysalide accueillent une quarantaine d'enfants chaque jour, de 7h30 à 19 heures. Il reste une dizaine de places disponibles dans chacune. Cette nouvelle organisation du Centre Communal d'Action Sociale (CCAS), depuis le mardi 13 avril, est prévue au moins jusqu'au vendredi 23 avril, avec des équipes éducatives et techniques renforcées, soit 16 personnes par crèche.

"On a une petite marge d'accueil encore pour les publics prioritaires" - David Berthet, directeur de l'action sociale petite enfance au CCAS de Grenoble

David Berthet, directeur de l'action sociale petite enfance au CCAS de Grenoble

Coronavirus : la crèche municipale de l'Île aux Marmots accueillent les enfants des publics prioritaires à Grenoble
Coronavirus : la crèche municipale de l'Île aux Marmots accueillent les enfants des publics prioritaires à Grenoble © Radio France - Denis Souilla

Les enfants se sont bien adaptés 

Les deux crèches maintenues pendant le confinement ont été choisies pour leur position géographique centrale à Grenoble. Les enfants accueillis viennent de toute la ville, notamment des autres crèches qui sont fermées en ce moment. Chaque matin, les éducateurs et éducatrices voient donc arriver des parents avec leurs enfants qui n'ont pas l'habitude des lieux. Mais tout se passe bien selon Magalie Jérôme, éducatrice de jeunes enfants à la crèche de l’île aux Marmots à Grenoble. "D'habitude, quand un enfant arrive dans une crèche, il y a un temps d'adaptation et de familiarisation avec les professionnels pour s'habituer aux lieux et aux autres enfants. Là, en cinq minutes, on doit tout connaître de ses habitudes de vie. Il a fallu s'adapter en cinq minutes et ils ont vraiment bien réagi."

"Là, il a fallu s'adapter en cinq minutes" - Magalie Jérôme, éducatrice de jeunes enfants à la crèche de l’île aux Marmots à Grenoble

Magalie Jérôme, éducatrice de jeunes enfants à la crèche de l’île aux Marmots à Grenoble

Coronavirus : la crèche municipale de l'Île aux Marmots accueillent les enfants des publics prioritaires à Grenoble
Coronavirus : la crèche municipale de l'Île aux Marmots accueillent les enfants des publics prioritaires à Grenoble © Maxppp - Denis Souilla

"On n'avait pas trop de visibilité sur le nombre d'enfants que nous pouvions accueillir ou le nombre de parents qui pouvaient être intéressés par le dispositif, donc il a fallu en très peu de jours réagir à l'annonce présidentielle" reconnaît David Kada, vice-président du CCAS de Grenoble. "On découvre presque au jour le jour le nombre d'enfants accueillis. On a des enfants qui étaient déjà accueillis dans d'autres crèches et puis nous avons des enfants que nous n'accueillions pas, dans aucune de nos crèches, dont les parents ont appelé à l'aide pour pouvoir remplir leurs obligations professionnelles."

Coronavirus : la crèche municipale de l'Île aux Marmots accueillent les enfants des publics prioritaires à Grenoble
Coronavirus : la crèche municipale de l'Île aux Marmots accueillent les enfants des publics prioritaires à Grenoble © Radio France - Denis Souilla

Quels sont les publics prioritaires ?

Lors de son allocution début avril, Emmanuel Macron a annoncé que les crèches, écoles, collèges et lycées seraient fermés pendant trois semaines. Des exceptions sont toutefois accordées à certains métiers : 

  • Tous les personnels des établissements de santé.
  • Les personnels des établissements sociaux et médico-sociaux travaillant en EHPAD et EHPA, établissements pour personnes handicapées, services d’aide à domicile, services infirmiers d’aide à domicile, lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé, nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus et établissements d’accueil du jeune enfant maintenus ouverts.
  • Les professionnels de santé libéraux.
  • Les personnels de crèche chargés d’accueillir en urgence les enfants des soignants.
  • Les services de l’Etat chargés de la gestion de l’épidémie au ministère des Solidarités et de la Santé, en Agences régionales de santé et dans les préfectures.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess