Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : deux nouvelles commandes de masques de protection pour Eminence, dont celle du SDIS 30

-
Par , France Bleu Gard Lozère

L'entreprise spécialisée dans la conception de sous-vêtements masculins fournira les pompiers du Gard en masques en tissu, réutilisables après lavage.

L'entreprise Eminence est basée à Aimargues
L'entreprise Eminence est basée à Aimargues - Eminence

Après une première commande de 7.000 masques anti-projections destinées au SDIS 34 pour les pompiers de l'Hérault, l'entreprise Eminence, basée à Aimargues, s'apprête à réaliser une nouvelle commande pour les pompiers gardois

"Le SDIS 30 vient en effet de passer commande pour 5.000 masques" a affirmé l'entreprise spécialisée dans les sous-vêtements masculins, par un communiqué. Ils seront réalisés en matière élasthanne avec les stocks de l'entreprise, et pourront être réutilisables après un lavage à 60 degrés.

Dans la perspective d'autres demandes urgentes, Eminence annonce avoir lancé le découpage et la couture de 20.000 masques à destination de soignants, pompiers et policiers. Ils seront entièrement réalisés à Aimargues.

100.000 masques à confectionner

Eminence a répondu à un appel d'offres de la Direction générale de l'armement pour la fabrication de 100.000 masques. Des masques alternatifs aux masques FFP2, anti-projections pour éviter la contamination des mains vers la bouche ou le nez. 

Si l'entreprise gardoise est retenue, elle envisage de rouvrir son usine de Sauve : 85 opératrices/teurs peuvent y travailler chaque jour. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess