Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Eminence lance la fabrication de masques pour les pompiers et les soignants

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault

La société Eminence, basée à Aimargues (Gard) lance la fabrication de 7.000 masques anti-projections pour les pompiers de l'Hérault et les soignants du CHU de Montpellier.

L'entreprise Eminence est basée à Aimargues
L'entreprise Eminence est basée à Aimargues - Eminence

C'est à la demande du SDIS 34 que l'entreprise Eminence, basée à Aimargues (Gard) va fabriquer 7.000 masques à la destination des pompiers de l'Hérault et des soignants du CHU de Montpellier. "Les prototypes ont été validés par le médecin-colonel du SDIS 34, explique Dominique Seau, le président d'Eminence. Ce sont _des masques simples, anti-projections_, qui seront réalisés avec le stock de matière élasthanne que nous utilisons d'habitude pour fabriquer des sous-vêtements ou des pyjamas. Ils peuvent être lavés à 60 degrés. Les masques vont être coupés dans l'usine d'Aimargues et seront ensuite cousus par nos couturières." 

Le PDG espère que la commande sera prête lundi et pourra être envoyée dans la foulée au SDIS 34 qui décidera de leur destination.

100.000 masques confectionnés 

Eminence a répondu à un appel d'offres de la Direction générale de l'armement pour la fabrication de 100.000 masques. Des masques alternatifs aux masques FFP2, anti-projections pour éviter la contamination des mains vers la bouche ou le nez. 

Si l'entreprise gardoise est retenue, elle envisage de rouvrir son usine de Sauve : 85 opératrices/teurs peuvent y travailler chaque jour. 

Dans un atelier d'Eminence
Dans un atelier d'Eminence - Eminence
Choix de la station

À venir dansDanssecondess