Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus en Dordogne : après l'arrêt des championnats de rugby amateur, des présidents de clubs fatalistes

-
Par , France Bleu Périgord

La fédération française de rugby a annoncé la fin de la saison de rugby amateur partout en France. Et cela après l'annonce de la prolongation du confinement en pleine épidémie de coronavirus. En Périgord, la déception est grande pour le CAP Rugby, mais son président comprend cette décision

Le blason du CAP Rugby - illustration
Le blason du CAP Rugby - illustration © Radio France - Benjamin Fontaine

La fédération française de rugby a annoncé la fin de la saison de rugby amateur partout en France. Et cela après l'annonce de la prolongation du confinement en pleine épidémie de coronavirus.

Aucun titre de champion de France ne sera décerné. Pour les relégations et les accessions, la fédération communiquera plus tard, sans doute début avril. 

Evidemment, l'arrêt de la saison aura des conséquences diverses pour les clubs Périgourdins. Le CA Périgueux, qui évolue en Fédérale 2, montera-t-il en Fédérale 1, lui qui était deuxième de sa poule derrière Limoges et en lice pour les phases finales ?

Rien n'est moins sûr. 

"Vu le contexte on se doutait que cela nous pendait au nez" dit Francis Roux, son président. "L'important est de se sortir de cette situation le plus rapidement possible. Ce sera une année blanche, on repartira l'année prochaine et c'est tout".

"C'est comme cela, on était parti pour une bonne saison. La malchance est là, mais on se remettra au travail l'an prochain" poursuit-il.

Réduction des budgets

"Maintenant c'est dans quel état on va finir... Les ressources seront plus difficiles à aller chercher. Ne pas faire de phase finale, les sponsorings sur le bord de la route, quelles entreprises pourront vraiment nous donner un coup de main... Ce sera difficile !" dit Francis Roux

"On se plie aux décisions de la FFR.. On subit. On va essayer nous de faire une équipe pour l'année prochaine" dit, fataliste, Pierre Laurent, le co-président du SAT Rugby, le club de rugby de Trélissac, qui évolue en Fédérale 1 et occupait la sixième place qualificative pour les phases finales.

"De la déception il y en a un peu. Mais on est tous logés à la même enseigne. C'est économiquement, que la situation va être très difficile... Pour les sponsors, ça va être très compliqué On a une multitude de petits sponsors, d'habitude, c'est avantageux, mais là les petites entreprises avec les soucis économiques qu'elles vont rencontrer, beaucoup vont avoir de gros problèmes de trésorerie, ceux qui s'en sortiront vont compter leurs billes" s'inquiète le président du SAT, qui estime qu'il faudra "réduire la voilure", entendez par là réduire le budget l'an prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu