Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus en Dordogne : pas de surmortalité dans le département depuis le début de la crise

-
Par , France Bleu Périgord

L'Insee publie régulièrement depuis le début de la crise du coronavirus le nombre de décès par jour en France. Si on constate une surmortalité dans l'hexagone entre le 1er mars et le 20 avril 2020, ce n'est pas le cas en Dordogne.

Entre le 1er mars et le 20 avril 2020, la Dordogne n'a pas connu de surmortalité significative
Entre le 1er mars et le 20 avril 2020, la Dordogne n'a pas connu de surmortalité significative © Maxppp - PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE/MAXPPP

La Dordogne est restée relativement épargnée par le coronavirus jusqu'à présent. Les dernières données de l'Insee sur la mortalité viennent le confirmer. L'institut de statistique dévoile depuis le début de la crise le nombre de décès quotidiens en France et compare ce chiffre avec celui des années précédentes. 

Au moins 22 personnes sont mortes du coronavirus en Dordogne

On savait que pour le mois de mars, la mortalité avait connu une forte baisse en Dordogne. La tendance reste la même pour le mois d'avril. Entre le 1er mars et le 20 avril 2020, la Dordogne n'a pas connu de surmortalité significative. Elle est même en légère baisse. Les autres départements de Nouvelle-Aquitaine connaissent la même tendance. 

L'objectif à travers cette publication est d'avoir une idée plus précise du nombre de victimes du coronavirus en France. Car au-delà des décès dans les hôpitaux ou Ehpad déjà recensés par le gouvernement, l'Insee prend en compte les morts à domicile ou dans d'autres lieux. Au niveau national, la surmortalité entre le 1er mars et le 20 avril 2020 par rapport à la même période l'année dernière est de 27 %.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess