Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Dordogne : "Je n'aimerais pas être celui qui prend la décision de reconfiner"

-
Par , France Bleu Périgord

Le gouvernement doit décider en fin de semaine quelles suites à donner au couvre-feu à 18 heures. La perspective d'un troisième confinement se dessine, il est indispensable estime le docteur Bruno Hammel, invité de France Bleu Périgord ce jeudi 27 janvier.

Le docteur Bruno Hammel du service Covid-19 de l’hôpital privé Francheville de Périgueux (Dordogne), le 12 novembre 2020.
Le docteur Bruno Hammel du service Covid-19 de l’hôpital privé Francheville de Périgueux (Dordogne), le 12 novembre 2020. © Radio France - Emmanuel Claverie

125 Périgourdins sont actuellement hospitalisés à cause du coronavirus en Dordogne, du jamais vu depuis le début de la crise sanitaire en mars dernier. 13 patients ont été admis à l'hôpital entre ce mardi 26 et ce mercredi 27 janvier. A l'unité covid à la clinique Francheville, il y a plusieurs patients soignés dont des patients venus d'un Ehpad explique le docteur Bruno Hammel, médecin coordinateur du service, "c'est une population très impactée en Dordogne". Cette unité est en "seconde ligne", en soutien au service Covid de l'hôpital de Périgueux pour héberger les patients.   

Le docteur Bruno Hammel, médecin coordonateur du service Covid de l'hôpital privé Francheville à Périgueux

"On est en train de rattraper le niveau national"

Jusqu'à présent, la Dordogne était relativement épargnée par le coronavirus par rapport aux autres territoires. Selon le docteur Bruno Hammel, "on est en train de rattraper le niveau national, on est pas aussi impacté que dans les Deux-Sèvres. Les rentrées dans les Ehpad de ce virus ont fait statistiquement des dégâts très importants". Cette situation inquiète le médecin coordonnateur de l'unité Covid de Francheville car il craint une propagation du virus parmi la population active qui ne peut pas être confinée comme cela peut-être le cas dans les Ehpad. 

"Le confinement strict est celui qui a donné le plus de résultats"

Selon le docteur Hammel, un troisième confinement paraît inévitable "sur un plan scientifique, il n'y a que le confinement strict qui a donné des résultats". Le médecin périgourdin n'oublie pas "les données économiques et sociologiques", reconfiner "est une décision lourde de conséquences et je n'aimerais pas être celui qui prend cette décision". 

Le docteur Bruno Hammel reconnaît l'impact de la situation sanitaire et du confinement sur la santé psychique des Français : "Clairement il y a un impact, on voit dans nos cabinets médicaux une montée du stress, des dépressions. Il ne faut pas se faire d'illusions. Même dans nos campagnes où l'on a relativement un peu plus de liberté par rapport aux gens confinés en appartement, on voit un impact sur le moral. Mais que faut-il faire ?".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess