Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : en Loire-Atlantique et en Vendée, les gîtes résistent à la crise

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les taux de remplissage augmentent sensiblement ! Les gîtes sont pris d'assaut en Vendée comme en Loire-Atlantique, pour le weekend de l'Ascension. "Nous faisons quasiment le plein ce weekend", confirme ce jeudi Michel Laur, directeur de Gîtes de France en Loire-Atlantique.

Les gîtes ruraux, un bon plan pour les familles nombreuses qui ont envie d'air pur
Les gîtes ruraux, un bon plan pour les familles nombreuses qui ont envie d'air pur © Radio France - Nicolas Joly

Les gîtes font le plein, en ce weekend de l'Ascension. "Nous faisons quasiment le plein ce weekend, ce qui est vraiment inhabituel", se réjouit ce jeudi le directeur de Gîtes de France en Loire-Atlantique, Michel Laur. "Le pont de l'Ascension se loue généralement assez bien", précise-t-il. "Il nous reste encore des disponibilités dans quelques gîtes de petite capacité, donc on peut encore venir dans les gîtes".

80% de taux de remplissage en mai

Depuis plusieurs semaines, les hébergeurs sont à pied d'œuvre pour préparer la reprise. "La saison démarre enfin, oui, mais pour nous, elle n'a jamais vraiment cessé. Une période de déconfinement, c'est aussi beaucoup de travail, pour effectuer des reports, des avoirs, etc.", précise Michel Laur, qui prévoit des taux de remplissage de 75% pour le weekend de la Pentecôte, par exemple. 

En ce mois de mai, les hébergements de Gîtes de France en Loire-Atlantique comme ailleurs devraient être remplis à hauteur de 80%, contre 45 à 50% habituellement. "C'est assez remarquable, puisqu'il n'y a pas eu de ponts pour le 1er mai ou le 8 mai", souligne-t-il. "Nous sommes bien occupés !" Une embellie, selon lui, liée au contexte et au déconfinement progressif annoncé par le gouvernement. 

Une dynamique favorable aux gîtes ?

"Les protocoles sanitaires sont bien rôdés, les gîtes sont prêts, les propriétaires sont prêts à accueillir", résume le directeur Loire-Atlantique de Gîtes de France, qui espère que la crise "est passée" : "On parle de 4e vague, on n'en sait rien, donc je préfère rester prudent."

On a des personnes qui s'intéressent à notre label, et qui veulent y adhérer.

Mais les prochaines semaines, et l'été, s'annoncent tout de même bons. "Paradoxalement, le fait qu'on ait privilégié les déplacements courts, et qu'on ait redécouvert la formule gîte, on a des personnes qui s'intéressent à notre label et qui veulent y adhérer. Donc je ne dirais pas que cela impacte réellement l'engouement pour la création des gîtes, pour la labellisation. On est paradoxalement sur un fonctionnement normal."

Le label Gîte de France, prisé par les propriétaires qui hébergent en maison d'hôte.
Le label Gîte de France, prisé par les propriétaires qui hébergent en maison d'hôte. © Radio France - Charlotte Jousserand

Un motif d'espoir pour Michel Laur. "Quand les hôtels reprendront, les gens qui en ont été privés vont y retourner, mais effectivement c'est un effet d'aubaine pour nous, les personnes vont redécouvrir les chambres d'hôte, et surtout le côté convivial, chaleureux, humain, de l'accueil. C'est une aubaine pour nous, sans conteste."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess