Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus et confinement : en difficulté, la SPA du Dauphiné lance une cagnotte en ligne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Isère

On le sait, le coronavirus impacte l'ensemble de la société. En particulier les associations. C'est le cas de la SPA du Dauphiné, fermée au public pendant le confinement. Sauf que les animaux ne s'arrêtent pas de vivre. Pour limiter les pertes occasionnées, la SPA a ouvert une cagnotte en ligne.

Chiens recueillis par la SPA (photo d'illustration).
Chiens recueillis par la SPA (photo d'illustration). © Radio France - Isabelle Baudriller

"Actuellement, le refuge est complètement fermé au public et aux bénévoles pour limiter les flux humains et l'épidémie de coronavirus" explique Gérard Lassiaz, le président de la SPA du Dauphiné, basée à Uriage (Isère). La crise sanitaire impacte tous les pans de la société, en particulier le tissu associatif dont l'économie est plus fragile.

"Le refuge vit complètement en léthargie, il n'y a plus d'entrée d'animaux par des particuliers et il n'y a plus d'adoptions" - Gérard Lassiaz, président de la SPA du Dauphiné

Conséquence, les animaux ne sortent plus du refuge. Seuls les six salariés de la SPA sont autorisés à continuer de travailler pour s'occuper d'eux. Les bénévoles restent à la maison. "Les chiens et les chats ont toujours besoin d'attention. C'est pourquoi nos six salariés les font sortir dans le parc du refuge pour s'amuser avec eux, les défouler, car il n'y a plus de balades" détaille le président de l'association. "Ils ont le temps comme nos activités sont toutes supprimées" poursuit-il.

Activités annulées

Le coronavirus et le confinement ont aussi un autre effet, réellement néfaste à la vie de la SPA. C'est l'annulation des événements prévus, principale source de revenus de l'association. "Il y en avait beaucoup en avril-mai, des lotos, des vides-grenier. Ça nous apporte des recettes financières indispensables. Mais surtout, on ne peut plus faire de collecte de nourriture dans les magasins" continue Gérard Lassiaz.

Pour le moment, pas de panique, il y a des stocks d'alimentation, "de quoi tenir un mois" selon le président de la SPA. C'est surtout l'après-confinement qui lui pose problème. "Il va falloir acheter de la nourriture. C'est quelque chose de nouveau qui ne se fait pas d'habitude puisque l'on fonctionne sur les collectes, sans oublier que l'on devra aussi payer les salaires et des frais vétérinaires si les animaux ont des problèmes de santé" explique Gérard Lassiaz, inquiet pour la suite.

"Vu le manque à gagner, en extrapolant sur une durée de confinement de six semaines et en faisant un calcul, nous aurons une perte financière de 30.000 euros" - Gérard Lassiaz, président de la SPA du Dauphiné

C'est pourquoi la SPA a décidé de lancer une cagnotte en ligne sur sa page Facebook, "pour essayer de collecter des dons financiers et essayer de compenser tout ces frais" explique-t-il.

Pour soutenir la SPA, vous pouvez faire vos dons sur la plateforme Leetchi ou envoyer un mail à l'adresse suivante : spadudauphine@yahoo.fr. Ce samedi à la mi-journée, 95 personnes ont participé et 4.260 euros ont été récoltés.

La SPA du Dauphiné estime ses pertes à 30.000€ à cause de l'épidémie de coronavirus. Pour essayer de limiter les dégâts, une cagnotte Leetchi a été ouverte pour récolter des dons.
La SPA du Dauphiné estime ses pertes à 30.000€ à cause de l'épidémie de coronavirus. Pour essayer de limiter les dégâts, une cagnotte Leetchi a été ouverte pour récolter des dons. - SPA du Dauphiné

Le président Gérard Lassiaz se méfie aussi d'un autre phénomène lié au confinement : les demandes massives d'adoptions. "On a des personnes qui nous disent j'ai du temps, je suis chez moi et je peux prendre un animal. Dans ce contexte de confinement, les gens ont du temps, mais il faut résumer à long terme pour une adoption. Ces gens auront-ils encore suffisamment de temps pour s'occuper des animaux quand ils retourneront travailler ?"

"Il y a même des personnes qui demandent de leur livrer des animaux chez eux" - Gérard Lassiaz, président de la SPA

"On a aussi des demandes pour accueillir un animal chez soi le temps du confinement, c'est très gentil, mais il faut imaginer l'impact que cela peut avoir sur l'animal, sortir du refuge pour aller dans une famille pour retourner ensuite au refuge" explique Gérard Lassiaz. Dans tous les cas, même si les adoptions ne sont plus possibles le temps du confinement, l'activité de la SPA continue, même si elle est dégradée. Le refuge continue d'accueillir des animaux des fourrières de l'Isère pour éviter les euthanasies.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu