Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Coronavirus et emploi : en Isère les secteurs prioritaires recrutent

-
Par , France Bleu Isère

Pôle emploi Isère appelle tous les demandeurs d'emplois à bien actualiser leurs droits, comme d'habitude, malgré le confinement. Par ailleurs, la structure confirme que des secteurs "prioritaires" sont en recherche de main d'oeuvre en cette période de confinement.

message d'information sur le site www.pole-emploi.fr
message d'information sur le site www.pole-emploi.fr © Radio France - Nicolas Crozel

Pôle emploi ne laisse pas tomber les demandeurs d'emplois durant cette période de confinement. Si les agences sont fermées, le lien se fait via le 39 49 et les sites internet www.pole-emploi.fr et www.pole-emploi.org. La directrice de Pôle Emploi en Isère, Bénédicte Brugière-Kada est l'invitée de France Bleu Isère ce lundi matin.

Bénédicte Brugière Kada, la directrice de Pôle emploi en Isère

En cette période particulière, quel est le premier message aux demandeurs d'emplois ?

C'est d'abord celui de bien s'actualiser comme tous les mois, sur le 39 49 ou via leur espace internet ou application sur smartphone. Nous sommes en plein dans la période et la démarche est nécessaire pour que nous puissions ensuite mettre à jour leur situation. Pour celles et ceux qui avaient l'habitude de le faire en agence, ils peuvent appeler le 39 49 et ils seront guidés par un téléconseiller.

Toutes vos agences sont fermées ? 

Oui nous devons participer à l'effort de confinement, donc toutes les agences sont fermées au public. Nous demandons aux demandeurs d'emplois et aux employeurs de ne pas se déplacer. Tous les personnels sont passés en télétravail. Nous avons renforcé le service téléphonique, le nombre de téléconseillers a même été doublé à certains moments-clés de la journée pour pouvoir répondre le plus rapidement possible aux demandes. L'accueil se fait aussi par mails, ou par courriers postaux, le courrier est relevé tous les jours dans les agences et on traite ensuite tous les documents notamment pour le calcul des droits.

Avec le confinement l’activité économique est au ralenti, est-ce-que, malgré tout, vous avez des offres d'emplois à proposer ? 

On en a moins que d'habitude si on regarde le volume d'ensemble, mais on en a beaucoup dans les secteurs définis comme "prioritaires" par le gouvernement. C'est-à-dire les secteurs qui continuent de fonctionner malgré le confinement. Par exemple, l'agroalimentaire, la grande distribution, la logistique, le transport de marchandises, mais aussi l'agriculture avec, en Isère, l'arrivée de certaines cueillettes de fruits, notamment les fraises. Ce sont des secteurs qui recrutent. Nous avons aussi des besoins de main d'oeuvre dans certains services, comme l'aide à la personne, l'aide à domicile, ou la santé. Les employeurs peuvent nous joindre sur le leur ligne spécifique qui est le 39 95 (le 39 49 étant réservé aux demandeurs d'emplois). Par ailleurs, nos conseillers appellent aussi les entreprises de ces secteurs pour recenser des besoins et faire ensuite le lien avec les demandeurs.

Vous rappelez donc ensuite directement des personnes qui cherchent du travail ?

Oui. Par mail et par téléphone. On leur propose des postes en fonction de leur secteur d'activité traditionnel. Mais on va aussi faire des campagnes de mails plus larges pour proposer des offres d'emplois à des demandeurs qui sont recensés dans d'autres secteurs, pour savoir s'ils veulent ponctuellement venir aider notamment dans l'agriculture ou la logistique.   

Quid des chômeurs en fin de droits ? 

Il y a un message important à faire passer. Le gouvernement prolonge automatiquement jusqu'à la fin du confinement les droits qui arriveraient à échéance ces jours-ci. Cette prolongation n'entame pas les droits en cours. C'est à dire que si ces personnes avaient travaillé et rechargé des droits, ils seront pris en compte une fois la fin de la période de confinement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu