Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus et réveillon du Nouvel An : quels risques prend-on si l'on organise une fête chez soi ?

-
Par , France Bleu

Contrairement au réveillon de Noël, le couvre-feu reste en vigueur jeudi pour la soirée du Nouvel An de 20h à 6h. Si les rassemblements en extérieur seront dans le viseur des forces de l'ordre, rien n'interdit d'organiser une fête chez soi. Mais quels sont les risques ?

Si les fêtes privées du Nouvel an ne sont pas interdites à domicile, elles ne sont pas sans risque
Si les fêtes privées du Nouvel an ne sont pas interdites à domicile, elles ne sont pas sans risque © Maxppp - Francois Destoc

Ce jeudi soir, les Français s'apprêtent à tourner la page de cette année 2020 particulièrement marquée par la pandémie de coronavirus. S'il est tentant de vouloir marquer le coup en faisant la fête, il faudra néanmoins prendre en compte le couvre-feu national qui reste en vigueur de 20h à 6h

Il sera donc interdit de déambuler dans la rue ou de se rassembler en extérieur pour célébrer le passage à 2021. Le gouvernement a d'ailleurs annoncé la mobilisation de 100.000 policiers et gendarmes sur le territoire pour veiller au respect des consignes sanitaires. "Aucune indulgence ne sera accordée" a prévenu Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur. Pour rappel, vous risquez 135 euros d'amende pour non-respect du couvre-feu.

Mais rien n'interdit d'organiser une fête chez soi, le gouvernement ne pouvant l'imposer par la loi. Vous pouvez donc inviter des amis et de la famille chez vous, à condition qu'ils y restent dormir. Les déplacements sont en effet interdits pendant le couvre-feu. La "règle des 6 personnes" n'est qu'une recommandation des autorités, là aussi aucune loi ne peut la rendre obligatoire. Le gouvernement en appelle simplement à la responsabilité de chacun pour combattre l'épidémie. 

Quels risques ? 

Mais organiser une fête chez soi n'est pas sans risque. Notamment si vous et vos nombreux convives faîtes trop de bruit. Sur plainte des voisins, les forces de l'ordre pourront alors intervenir et éventuellement vous verbaliser pour tapage nocturne. Ils pourront également vous sanctionner pour non-respect des règles sanitaires de distanciation mais seulement en le constatant depuis l'extérieur ou sur le pas de votre porte.

"Mettre un policier devant chaque porte de chaque famille, ce n'est tout simplement pas possible" explique Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat Alliance Police. "La difficulté pour les policiers, c'est que le domicile des personnes est protégé. Les forces de l'ordre ne peuvent y pénétrer sans raison valable, notamment comme celle de porter secours."

Les policiers et gendarmes ne sont en effet pas autorisés à rentrer chez vous sans votre autorisation. En cas de non-respect des règles, l'organisateur de la fête encourt une amende de 135 euros ainsi que chacun de vos convives. Le décret du 29 octobre 2020 stipule en effet que la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes doit être observée en tous lieux et en toutes circonstances. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess