Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : faudra-t-il un ticket cet été pour accéder à la plage d'Argelès-sur-Mer ?

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Pour faire respecter les distances sanitaires sur les plages, la commune d'Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) réfléchit à un système de réservation électronique. À Canet-en-Roussillon, le maire évoque "un possible numerus clausus".

La plage du Racou, à Argelès-sur-Mer, durant l'été 2019
La plage du Racou, à Argelès-sur-Mer, durant l'été 2019 © Maxppp - Michel Clementz

C’est un casse-tête : comment rouvrir les plages, si importantes pour le secteur touristique, tout en respectant les gestes barrières et la distanciation sociale ? Alors que le Premier ministre Edouard Philippe a prolongé l'interdiction d'accès à toutes les plages "au moins jusqu'au 1er juin", plusieurs élus des Pyrénées-Orientales anticipent déjà l'après et une possible réouverture pour cet été. 

Ainsi, le maire d'Argelès sur-Mer, Antoine Parra, envisage de filtrer le nombre de vacanciers sur les plages. "Nous réfléchissons par exemple à un accès contingenté aux plages qui pourrait se faire par réservation électronique. Vous réservez votre place comme pour un musée ou un concert sauf que ce serait évidement gratuit mais dans la limite des places disponibles. C’est une piste. Il y a encore des obstacles à soulever, nous attendons bien sûr aussi de voir si les plages pourront rouvrir après le 1er juin mais nous y réfléchissons pour que les touristes et les habitants du département puissent venir à la plage en toute sécurité. Même si on peut faire beaucoup de choses à Argelès, la plage reste l'attrait numéro un de la commune."

Rappelons qu'Argelès est l'une des capitales européennes du camping. Des milliers d'emplois dépendent du tourisme et de nombreux élus sont persuadés que les vacanciers choisiront d'abord leur destination en fonction du critère sanitaire.

Un numerus clausus à Canet ? 

A quelques kilomètres de là, à Canet-en-Roussillon, qui dispose également d'une plage très vaste, le maire Bernard Dupont tente lui aussi d'anticiper le déconfinement sur le littoral : " L'idée d'un logiciel de réservations électroniques nous a été proposée mais ça ne nous a pas paru au point. Et puis, ce serait aussi discriminant pour ceux qui ne sont pas armés numériquement or c’est parfois le cas des grand-parents qui amènent les enfants à la plage. A la place, nous envisageons un numerus clausus. L'idée est de baliser les dix entrées et sorties de la plage avec un cheminement piéton et des accueils physiques pour vous dire si vous pouvez ou pas vous installer."

Et pour les criques et les petites plages urbaines ? 

Si le gouvernement donne son feu vert, même en respectant les gestes barrières, les longues plages d'Argelès et de Canet devraient tout de même pouvoir accueillir plusieurs milliers de touristes. Ce ne sera pas le cas des petites plages urbaines, comme à Collioure. "Je n'ai aucune idée de comment nous allons gérer les plages ," reconnaît le toujours maire de la cité des peintres, Jacques Manya, pour l'instant très occupé à propos de la réouverture des écoles. "C'est une vraie question mais l'économie de Collioure ne repose pas sur ses plages, nous ne sommes pas Collioure-sur Mer... Une chose est sûre, c’est une chance que Jean Castex ait été nommé pour mener à bien le dé-confinement. C'est un maire des Pyrénées-Orientales, quelqu’un qui connaît les réalités du terrain."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess