Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : fermeture des établissements sportifs couverts avec l'état d'urgence sanitaire

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

La patinoire d’Avignon est fermée et pour les nouveaux propriétaires cela devient compliqué. Cette patinoire privée, une des deux seules en France avec celle d'Auxerre, a été rachetée il y a un an et demi et d’importants travaux étaient en cours de réalisation.

La patinoire d'Avignon a retrouvé un nouvel aspect  à l'image de sa façade entièrement repeinte et décorée
La patinoire d'Avignon a retrouvé un nouvel aspect à l'image de sa façade entièrement repeinte et décorée © Radio France - JM Le Ray

L'arrêté d'état d'urgence et de couvre-feu de la préfecture de Vaucluse comme dans tous les départements concernés stipule en effet que depuis le 24 Octobre  les établissements sportifs couverts de toute nature comme gymnases, salles de sport ou piscines sont désormais fermés au public hormis l'accueil de groupes scolaires et périscolaires, les activités à destination exclusive des mineurs dont la pratique est encadrée, les sportifs professionnels et de haut niveau, ou les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale. 

La patinoire a été quasiment entièrement rénovée par les nouveaux propriétaires

Autrement dit, une activité économique plus que réduite pour la patinoire d’Avignon dont l’exploitant Nicolas Roux se demande désormais s'il va conserver la glace : "On a mené avant la réouverture en septembre d’important travaux de remises aux normes avec notamment une nouvelle banque à patins sous les tribunes ou de nouvelles toilettes, on a mis en place toutes les mesures sanitaires qui ont été demandées et les clubs ont très bien joué le jeu. On n’a pas été un cluster et on a respecté tout ce qui était demandé mais là, ça commence à être très compliqué et il nous reste les travaux de l'extension sur la façade."

"La glace c’est quelque chose d’assez vivant, ça coûte assez cher pour la maintenir et l’entretenir qu’il y ait cinq personnes ou cinq cent sur la piste." - Nicolas Roux, exploitant de la patinoire

"Là maintenant, on ne peut plus accueillir personne hormis le périscolaire et les mineurs des clubs de sport quand ils sont encadrés et là avec les durcissements prévus, on ne sait pas si on va garder la glace. Malheureusement, la glace c’est quelque chose d’assez vivant, ça coûte assez cher pour la maintenir et l’entretenir et qu’il y ait cinq personnes ou cinq cent sur la piste ça coûte plus ou moins la même chose."

L’équipe de hockey sur glace d'Avignon, Les Castors, qui évolue aujourd’hui en division 3 n'est pas concerné par l'exception de sportifs de haut niveau autorisés a profiter encore des structures. L'exception  ne concerne que les équipes premières : pas  d'entrainement ni de match donc pour Les Castors dans un premier temps jusqu'au 14 novembre à la patinoire d’Avignon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess