Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les médecins ont un "besoin urgent" de masques

-
Par , France Bleu Paris

Les personnels soignants sont en première ligne pour faire face à la menace du coronavirus, mais n'ont pas les équipements nécessaires selon le docteur Frédéric Prudhomme. Le président du conseil de l'ordre des médecins des Yvelines réclame notamment des masques pour les généralistes.

Des passants équipés d'un masque dans le jardin du Luxembourg
Des passants équipés d'un masque dans le jardin du Luxembourg © Maxppp - Luc Nobout

La France est à l'arrêt pour tenter de stopper l'épidémie de coronavirus. Face à la pandémie, les médecins sont en première ligne, mais certains lancent un cri d'alarme et réclament plus de moyens de protection. "Les masques sont indispensables", alerte Frédéric Prudhomme, président du conseil de l'ordre des médecins des Yvelines.

Des médecins sans protection

"Les médecins seront présents pour faire face encore faut-il qu'ils aient les protections nécessaires", déclare, ce lundi, Frédéric Prudhomme. "Beaucoup de médecins vont se retrouver dans l'impossibilité de consulter, car ils ne peuvent pas s'exposer, ni exposer les patients s'ils n'ont pas de masques. Pour l'instant, on se débrouille, mais ça devient très très urgent d'obtenir ses masques par l'état."

Moins de patients dans les salles d'attente

Pour endiguer la propagation du virus, il faut notamment limiter les contacts, rester à bonne distance des uns des autres. Impossible donc d'imaginer des salles d'attente bondées chez les médecins. "On va prendre nos dispositions pour limiter les consultations et faire le tri", explique Frédéric Prudohmme. "Il faut favoriser la téléconsultation et espacer les rendez-vous pour ne pas laisser plusieurs patients dans les salles d'attente."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu