Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : l'achat de semences pour les potagers autorisé dans l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre

Les plants et semences à vocation alimentaire sont désormais considérés comme des achats de "première nécessité", pendant le confinement lié au coronavirus

Faire son potager ou planter des herbes aromatiques est autorisé (photo d'illustration)
Faire son potager ou planter des herbes aromatiques est autorisé (photo d'illustration) © Maxppp - ..

Les conditions sont strictes pour la réouverture des pépinières et des jardineries, fermées jusque-là, comme tous les commerces non essentiels pendant le confinement lié à l'épidémie de Covid-19. Seules les ventes d'arbres fruitiers, ou des plants de légumes pour le potager sont autorisées par dérogation préfectorale. Dans l'Yonne, la préfecture a estimé que cela était possible :

  • sur les marchés ouverts autorisés par arrêté préfectoral après avis du maire ;  
  • grâce à des dispositifs de type drive ; 
  • dans les jardineries autorisées à être ouvertes au titre de leur activité d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie, ou plus généralement par tout établissement autorisé à recevoir du public pour les activités figurant en annexe du décret précité.  

S’agissant plus spécifiquement des jardineries, elles sont autorisées à commercialiser l’ensemble de leurs produits dès lors qu’elle comporte une activité d’alimentation animale ou humaine. Enfin, dans un communiqué, la préfecture précise qu'il est permis aux agriculteurs, dans le cadre de leur activité professionnelle, de se fournir en semences auprès des jardineries et pépiniéristes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu