Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : l'Adapei de la Drôme fabrique ses masques en tissu pour maintenir l'accueil des handicapés

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

"On reçoit 1200 masques chirurgicaux par semaine alors qu'il nous en faudrait 3.400 par jour", résume le président de l'Adapei 26, Jean-Luc Chorier.

L'Adapei de la Drôme
L'Adapei de la Drôme - Capture d'écran Google Maps

L'accueil des handicapés doit aussi s'adapter aux mesures de confinements mises en place en France pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Et dans les établissements spécialisés comme ailleurs, les masques manquent pour protéger les résidents et les personnels. Dans la Drôme, l'Association départementale des amis et parents d’enfants inadaptés (Adapei), a ainsi de décidé de faire fabriquer ses propres masques en tissu pour pallier le manque de matériel de protection qui lui est fourni.

"On reçoit 1200 masques chirurgicaux par semaine alors qu'il nous en faudrait 3400 par jour, expose le président de l'Adapei 26, Jean-Luc Chorier. L'Agence régionale de Santé lui a indiqué qu'il avait suffisamment de masques pour protéger les malades du Covid-19 mais lui veut aussi protéger son personnel. Un groupe a ainsi été créé sur Facebook pour recenser les couturières prêtes à fabriquer des masques.

Un centre Adapei transformé en hôpital

L'un des centres d'accueil de l'Adapei dans la Drôme, l'Agora à Romans-sur-Isère, a par ailleurs été vidé et organisé comme un hôpital de campagne pour accueillir d'éventuel malades handicapés. Une vingtaine de places y sont ainsi disponibles. Une convention a aussi été passée avec des ambulances VSL pour assurer le transport de ces malades.

À ce stade, la situation n'est pas encore critique mais l'Adapei de la Drôme réfléchit à développer des équipes mobiles qui pourraient aller au domicile des familles pour permettre aux familles de souffler.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu