Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l’archevêque de Toulouse demande la reprise des messes dès le 11 mai

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Emmanuel Macron n’envisage pas la réouverture des lieux de cultes avant la mi-juin. « Incompréhensible » estime Mg Le Gall qui demande l’autorisation des messes sous certaines conditions.

L'archevêque de Toulouse Mg Robert Le Gall demande le retour progressif de la messe dès le 11 Mai
L'archevêque de Toulouse Mg Robert Le Gall demande le retour progressif de la messe dès le 11 Mai © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE

Emmanuel Macron s’est entretenu mardi avec les représentants des cultes. Il n’est pas envisagé de rouvrir les lieux de culte avant la mi-juin. Cette prolongation au-delà de la fin du confinement envisagée pour le 11 mai a du mal à passer auprès de la communauté catholique. Une perspective qui fait bondir l’archevêque de Toulouse. Monseigneur Robert Le Gall estime qu’il est temps d’autoriser la reprise des messes « sous certaines conditions » au nom du respect de la liberté des cultes. 

Deux mois-et-demi encore, c'est trop !

« Depuis un mois, nous avons joué le jeu du confinement face à cette pandémie grave du coronavirus. Moi-même, j’ai célébré tous les offices à la cathédrale pendant la semaine Sainte, devant dix à douze personnes maximum, ils ont été suivis en vidéo par 10.000 fidèles. _Des prêtres ont vidéo-diffusé leurs célébrations_, mais ils étaient seuls, donc il n’y a pas eu de messes où les fidèles étaient admis. Nous avons joué ce jeu depuis un mois, mais entendre aujourd’hui que nous devons être privés de culte pendant deux mois et demi encore, c’est difficile à entendre. » s’agace l’archevêque de Toulouse.  

L'appel de l'archevêque de Toulouse Mg Le Gall

Des messes en petit comité ?

« Comprenez-moi bien, je suis tout à fait d’accord pour qu’il n’y ait pas de rassemblements importants jusqu’à la mi-juillet, mais ce que je demande avec force, c’est que les fidèles puissent avoir droit aux sacrements, à la messe notamment, mais par petits groupes. _Des groupes de 20 ou 50 fidèles_, on appliquera ce qu’on nous permettra » 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le Mac-Do et les nourritures spirituelles 

« Il faut que les fidèles puissent avoir accès aux sacrements, c’est vital »  

Des MacDo sont ouverts - s’étonne Mg Le Gall  

« Des Mc Do sont ouverts pour la nourriture de subsistance, pourquoi n’aurait-on pas de droit de se réunir dans des communautés limitées dans le temps et dans l’espace ? »  

« J’entends les réactions autour de moi des prêtres et des fidèles qui trouvent cela tout à fait anormal, et même contre la laïcité et le respect des cultes. Ils ont besoin des sacrements, de la communion au corps et au sang du Christ à la messe, ils en ont besoin après en avoir été privés depuis plus d’un mois. »  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L’archevêque de Toulouse demande que « des cérémonies simples et plus rapides puissent avoir lieu dès le 11 mai, dans les églises en ville ou à la campagne avec un nombre réduit de fidèles pour qu’ils puissent avoir accès aux sacrements. On peut trouver les moyens de le faire tout en respectant les gestes barrière. Le déconfinement progressif devrait comporter aussi des possibilités limitées de célébration de la messe. » 

L’archevêque de Toulouse a fait part de ses demandes au maire de Toulouse et au préfet de Haute-Garonne. Il prend les devants avant une réunion en visio-conférence de tous les évêques de France, ce vendredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess