Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : l’évêque de Metz prie notamment pour les soignants et " pense déjà à l'après crise "

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Entre messes en ligne et prières numériques, c'est une Semaine sainte inédite que vit en ce moment Monseigneur Lagleize. Dans cette crise sanitaires sans précédent, l'Eglise a " toute sa place " selon lui. L'évêque de Metz qui songe déjà beaucoup à l'après confinement. Entretien.

Monseigneur Jean-Christophe Lagleize, l'évêque de Metz
Monseigneur Jean-Christophe Lagleize, l'évêque de Metz © Maxppp - Julio Pelaez

Entre deux messes en ligne, diffusées sur le site internet du Diocèse, l'évêque de Metz a accordé un entretien à France Bleu Lorraine. Il évoque le rôle de l'église dans un monde confiné et il pense déjà beaucoup après la crise. 

Un évêque connecté

France Bleu Lorraine : Monseigneur Lagleize, ces fêtes de Pâques sont totalement inédites, avec des églises vides pour cause de confinement et des offices retransmis en direct sur les réseaux sociaux. Comment vivez-vous cette Semaine sainte ?  

Mgr Lagleize : Je le vis de manière insolite. Je n'avais jamais imaginé vivre une Semaine Sainte dans de telles conditions. Et en même temps, je ressens une forte communion les uns avec les autres. Cela m'a fortement marqué, ce jeudi, lors de la célébration de la messe de la cène du seigneur, qui était retransmise depuis la chapelle de l'évêché. mais j'avais vraiment l'impression d'être en lien avec ceux qui nous suivaient. C'était très intense. 

France Bleu Lorraine : Quel est, selon vous, le rôle de l'église, durant cette crise sanitaire sans précédent ?

Mgr Lagleize : Il est multiple. D'une part, il y a la prière. C'est normal pour un homme de foi, mais il faut avoir confiance en la prière ; la prière et la reconnaissance pour les soignants et pour toutes celles et tous ceux qui continuent de travailler pendant cette crise. L'église doit aussi accompagner toutes les familles en deuil. Elles sont privées des rites pour cause de confinement. Les prêtres et les diacres, dans la mesure du possible, doivent  animer une prière au cimetière. Dans les hôpitaux, les aumôniers sont aussi mobilisés pour accompagner les soignants et les malades. Et puis c'est aussi la mobilisation extraordinaire dans nos paroisses, de soutenir et aider les plus vulnérables. 

Une messe pour les victimes mosellanes du Covid 19

France Bleu Lorraine : Si le confinement est levé d'ici là, vous comptez organiser une messe d'hommage aux victimes du coronavirus, le 30 mai prochain à la basilique de St Avold. C'est une nécessité selon vous ?

Mgr Lagleize : C'est très important. Les familles endeuillées et les prêtres ont besoin d'une telle cérémonie, car tout se fait en ce moment dans la précipitation. Un abbé m'a rapporté qu'il avait dû  gérer en 10 jours, 19 décès. Comme évêque, il me semblait important de rendre un vaste hommage à tous ces défunts. Et j'ai choisi la basilique de St Avold, car elle a une position centrale dans le département et parce que c'est aussi un lieu de pélérinage. Si le confinement se poursuit plus longtemps, nous reporterons cette messe. 

France Bleu Lorraine : Vous songez aussi à l'après crise ? 

Mgr Lagleize : Oui ! Comme beaucoup de français, comme beaucoup de croyants, nous avons envie que les choses changent dans les relations humaines, dans les relations internationales, dans la manière de concevoir l'économie, le rapport aussi à la nature. Il y avait bien longtemps, que je n'avais pas entendu autant chanter les oiseaux dans le jardin de l'évêché. Donc l'église prendra toute sa part dans cette réflexion quand nous pourrons sortir de cette crise et les jeunes générations seront aux premières loges pour inventer un autre monde et un autre modèle social. 

Ce dimanche, lors de la messe de la résurrection qui sera retransmise dès 10 heures depuis la chapelle Sainte Glossinde, Monseigneur Lagleize, insistera aussi sur un message de " paix, d'espérance et de victoire des forces de la vie sur la mort ". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess