Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'interdiction de se déplacer au-delà de dix kilomètres levée le 3 mai

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

La restriction de déplacements dans un rayon maximal de dix kilomètres autour du domicile sera levée le 3 mai, indique l'exécutif à franceinfo ce mercredi. A cette date, Les déplacements entre régions seront de nouveau possibles.

A Capbreton, dans les Landes.
A Capbreton, dans les Landes. © AFP - Isabelle Souriment/Hans Lucas

Alors que se tenait ce mercredi un Conseil de défense sanitaire, l'exécutif a indiqué que les restrictions de déplacement dans un rayon maximal de dix kilomètres autour du domicile seront levées le lundi 3 mai, selon les informations de franceinfo.

A compter de cette date, les déplacement seront donc de nouveau possibles sans limitation. Il sera également possible de se déplacer entre régions. Cette date correspond à la reprise des cours dans les collèges et les lycées. Emmanuel Macron devrait lui-même prendre la parole pour annoncer les modalités de la sortie de crise sanitaire, vraisemblablement d'ici la première semaine de mai. 

Réouverture des commerces et des lieux de culture mi-mai ?

Le calendrier tracé fin mars par le président Emmanuel Macron reste "la base de travail", selon Gabriel Attal. L'exécutif prévoit aussi d'alléger éventuellement le couvre-feu et de rouvrir à partir de mi-mai les commerces non alimentaires et les lieux de culture, avec des jauges réduites, a indiqué à l'AFP une source proche de l'exécutif. Des adaptations territoriales sont à l'étude, avec une jauge plancher de 35% dans les lieux de culture, qui varierait en fonction de la circulation du virus. Mais pas question pour l'instant de présenter un calendrier précis de réouverture des terrasses des restaurants et des cafés.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La "situation s'améliore lentement", mais "la pression hospitalière reste extrêmement forte"

Ce choix reflète la conviction de l'exécutif que le nombre de contaminations tombera autour de 20.000 par jour d'ici un mois, et que l'objectif de 20 millions de vaccinés avec au moins une dose, prévu mi-mai, sera atteint.

Ce mercredi matin lors du Conseil de défense, l'exécutif a constaté que la "situation s'améliore lentement". Sur tout le territoire, "il apparaît que nous pourrions être au pic, ou proches de l'être", a souligné le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue des Conseils de défense et des ministres.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"A ce stade,  l'épidémie recule deux fois moins rapidement qu'en novembre" - Gabriel Attal

Mais la décrue de l'épidémie, qui a emporté plus de 101.500 personnes depuis un an, est encore lente et reste à confirmer, rappellent le ministère de la Santé et plusieurs experts, avec encore 33.000 cas par jour en moyenne. "A ce stade,  l'épidémie recule deux fois moins rapidement qu'en novembre", et "la pression hospitalière reste extrêmement forte", a souligné Gabriel Attal.

Situation très variée selon les régions 

La situation est très disparate sur le territoire, entre "un recul de l'incidence compris entre 15% dans les Hauts-de-France et près de 20% en région Sud", a précisé Gabriel Attal. Le porte-parole a souligné une "tendance encourageante aussi en Occitanie, en Auvergne-Rhône-Alpes, en Bourgogne Franche-Comté, dans le Grand-Est", et une "tendance en revanche moins favorable que la moyenne nationale" en Pays-de-Loire, Centre-Val-de-Loire, Nouvelle Aquitaine et surtout la Corse".

Les voyageurs en provenance d'Inde soumis à la quarantaine obligatoire

Gabriel Attal a aussi  annoncé que l'Inde rejoignait la liste des pays (Brésil, Chili, Argentine et Afrique du Sud) et du département de Guyane, dont les voyageurs seront soumis à un isolement obligatoire de dix jours à leur arrivée en France, en raison de la présence de variants jugés plus dangereux.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des annonces sur les frontières, les écoles et la vaccination jeudi

En attendant, le Premier ministre Jean Castex tiendra jeudi une conférence de presse,en présence des ministres de l'Education Jean-Michel Blanquer et de la Santé Olivier Véran, pour aborder les sujets des frontières, des écoles et de la campagne de vaccination.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le calendrier du déconfinement se précise
Le calendrier du déconfinement se précise © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess