Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'ouverture des jardins familiaux de Lunel permet aux plus fragiles de sortir la tête de l'eau

-
Par , France Bleu Hérault

La mairie de Lunel a décidé de tout faire pour que les familles qui fréquentent les jardins familiaux puissent continuer à le faire. Ces jardins communaux restent ouverts. Une autorisation qui s'est faite en coordination avec la gendarmerie de Lunel.

Misti François, présidente des jardins de  la Lune
Misti François, présidente des jardins de la Lune - Misti François

Pour certaines familles ou pour des retraités, les jardins familiaux peuvent être vitaux. À Lunel, la mairie a décidé d'autoriser l'accès aux Jardins de la Lune, 55 parcelles d'environ 200 m², prêtés à des familles qui y cultivent des fruits et légumes. Dès le début du confinement, ces familles se sont inquiétées de ne plus pouvoir se rendre dans leurs jardins. De nombreux appels ont été faits auprès du maire, Claude Arnaud, via les réseaux sociaux.

Mais depuis quelques jours, une vingtaine de famille peut à nouveau semer, récolter des légumes et prendre un peu l'air. Les consignes de sécurité sanitaires et les gestes barrières sont respectés ; une seule personne par parcelle et pour une heure maximum.  Il suffit de cocher la case "première nécessité" sur l'attestation.

"Les familles en ont vraiment besoin, pour nourrir les enfants et prendre un peu l'air" - Misti François

Mais c'est déjà ça, selon Misti François, la présidente des Jardins de la Lune "vous savez, j'ai beaucoup de gens qui ne touchent pas plus de 1.000 euros par mois, des familles qui ont des enfants à nourrir, des retraités. En ce moment, on récolte les fèves et les petits pois, les salades c'est toute l'année.

Et puis, il y a les poules. Ça fait des protéines. Et puis, ça donne un bol d'oxygène parce que c'est angoissant de rester enfermés " Les plus âgés ne sortent pas mais "on s'occupe de leurs jardins en attendant qu'ils puissent sortir sereinement. C'est la solidarité".

La plupart de ces familles vive en HLM, sans jardin, ni terrasse.

À Montpellier, les jardins familiaux viennent de rouvrir avec là aussi les consignes de sécurité et les gestes barrières de rigueur.

Misti François, pdte des Jardins de la Lune à Lunel

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu