Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : La Capeb des Landes recommande aux chefs d'entreprise de cesser leurs activités

-
Par , France Bleu Gascogne

Face aux mesures de confinement, dans les Landes des entreprises cessent leur activité, même celles autorisées à rester ouvertes. La Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capb) lance un appel à ses adhérents.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Jacques Pons

Dans les Landes, la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) lance un appel à ses 4.000 adhérents, soit plus de 10.000 salariés. Après les mesures de confinement annoncées lundi soir par le Président de la République, le ministre de l’Intérieur et le ministre de la Santé, pour faire face à l’épidémie de Coronavirus, elle recommande aux chefs d'entreprises de cesser leurs activités.  

Terminer les chantiers au plus vite et s'arrêter

À l’issue d'un Conseil d’Administration réuni ce mardi soir en urgence et exceptionnellement en visio-conférence, le Président de la Capeb des Landes, Patrick Lalanne, explique qu'il faut soutenir toutes les démarches qui visent à limiter la propagation du virus et appelle au civisme, tous les professionnels du bâtiment du département des Landes. Qu'ils terminent les chantiers au plus tôt et fermer les entreprises : "Nous faisons face aujourd’hui à une situation exceptionnelle, sur le plan sanitaire et humain provoquée par la propagation du covid-19. Les mesures de confinement annoncées lundi soir par le Gouvernement impactent fortement l’organisation et le travail sur les chantiers. À cet égard, et dans l’attente de précisions sur la mise en œuvre de certaines des mesures, nous recommandons aux chefs d’entreprises de cesser toutes activités sauf exception (dépannage d’urgence et interventions sur site pouvant mettre en danger la sécurité des personnes et des équipements). Et tout cela dans le respect scrupuleux des consignes de sécurité sanitaire."

Des artisans, qui bien souvent, sont également confrontés aux difficultés d'approvisionnement des fournisseurs, qui eux-mêmes sont obligés de fermer. Certains clients sont aussi réticents à voir arriver des artisans sur les chantiers. "Même pour celui qui voudrait continuer travailler ça va être compliqué : il ne pourra pas s'approvisionner, il ne pourra pas forcément aller sur les chantiers. L'activité va s'arrêter ou se ralentir considérablement", résume Patrick Lalanne.

Dans un communiqué, la Capeb des Landes appelle donc tous les chefs d’entreprises artisanales du bâtiment à : 

  • Prendre toutes les dispositions pour respecter les consignes de sécurité en matière sanitaire (distance d’un mètre, pas de contact physique, etc.) sur les chantiers mais également lors du transport des ouvriers et des pauses/ déjeuner, etc.
  • Donner la priorité à la mise en sécurité des installations et des chantiers ;
  • S’assurer de l’accord de son client et de ses salariés avant toute intervention sur un chantier en site occupé ou en construction neuve ;
  • Arrêter sauf exception la réalisation de leurs chantiers dans la mesure où la majeure partie situation, les consignes sanitaires ne pourront être respectées.

"Il faut se mettre en ordre de marche et respecter tout ça et qu'on s'en débarrasse au plus tôt. Chacun a peur pour sa vie, ses voisins, ses amis. Il y a les proches et les salariés aussi ! Dans nos petites entreprises, les salariés sont un peu la famille. Donc quand je dis les proches, je pense à eux également. Il est important de mettre tout le monde à l'abri", poursuit le président de la Capeb des Landes.

Un soutien aux entreprises

Afin d’accompagner au mieux les entreprises, des mesures de télétravail ont été mises en place pour les collaborateurs de la Capeb, qui continuent d’informer, conseiller et accompagner les entreprises au 05 58 75 60 99. Pour faire face à l'afflux d'appels téléphoniques, les entreprises sont invitées à adresser en priorité leurs demandes par mails à l'adresse contact@capeb-landes.fr

Partie prenante de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat des Landes, la Capeb rappelle que les services de la chambre de métiers sont mobilisés pour soutenir les entreprises artisanales dans cette crise sanitaire et économique.

"L'idée est que tout le monde sorte de cette période sans trop de dégâts et qu'il n'y ait pas de fermetures d'entreprises. Il faut être confiant, sinon ce n'est plus vivable. Déjà qu'une angoisse s'est installée, si en plus il y a ce risque de voir nos entreprises péricliter ce n'est pas acceptable. Il faut rester optimiste" conclut Patrick Lalanne. 

Les demandes de chômage partiel

Face à cette situation inédite, de nombreux chefs d’entreprises seront contraints de mettre en chômage partiel tout ou partie de leurs salariés, dont le coût sera pris en charge par le gouvernement. La Capeb appelle les entreprises à faire rapidement leur demande dans un délai d’un mois maximum et informe les entreprises qu’elles peuvent trouver des informations sur le site internet de la Capeb Landes.

La Capeb, qui s’inquiète également pour la période de redémarrage qui pourrait coïncider avec la période de solde des congés restants et retarder la reprise d’activité et donc pénaliser un peu plus les entreprises. Des contacts sont en cours avec la Caisse Congés Intempéries du BTP pour s’assurer du possible report des congés acquis.

Enfin, de nombreuses interrogations quant aux mesures de confinement annoncées restent toujours en suspens concernant par exemple le déplacement des ouvriers sur les chantiers ou les conditions des travaux d’urgence.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu