Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la durée d'isolement réduite à 7 jours au lieu de 14 actuellement

-
Par , France Bleu

Lors de son discours suite au conseil de défense consacré à l'épidémie de coronavirus ce vendredi, le Premier ministre a annoncé que la durée d'isolement serait désormais ramenée à sept jours, au lieu de 14 actuellement. Certains patients seront également prioritaires pour se faire dépister.

La durée d'isolement est réduite à 7 jours.
La durée d'isolement est réduite à 7 jours. © Maxppp - QUEMENER YVES-MARIE

Suite à un nouveau conseil de défense consacré à l'épidémie de coronavirus, Jean Castex a pris la parole ce vendredi après-midi. Le Premier ministre a rappelé que "le virus circule de plus en plus en France, le taux d'incidence est monté à 72 cas pour 100.000 personnes, contre 57 il y a une semaine". Il a également pointé du doigt l'augmentation du pourcentage de cas positifs et celle, "sensible", des personnes hospitalisées. 

Face à cette situation, Jean Castex a annoncé que la durée d'isolement pour les cas contact était réduite à 7 jours, au lieu de 14 actuellement, sur proposition du conseil scientifique. Selon le chef du gouvernement, il s'agit de la durée "durant laquelle il y a un véritable risque de contagion".

Il est primordial que chacun respecte strictement cette durée d'isolement, ce qui donnera lieu à des contrôles. - Jean Castex

Le Premier ministre a également annoncé 2.000 recrutements supplémentaires au sein de l'Assurance maladie et des Agences régionales de santé "pour réaliser ce qu'on appelle le traçage" des contacts de personnes infectées. Ce traçage a ralenti ces dernières semaines, notamment à cause du manque de personnels dans certains territoires, selon l'Assurance maladie, alors que le nombre de personnes à contacter augmente.

Priorisation des personnes sensibles

Jean Castex s'est félicité que la France assurait "plus d'un million de tests par semaine, c'est considérable". L'Hexagone devient "le troisième pays qui teste le plus en Europe". "C'est une excellente nouvelle mais elle a entraîné des temps d'attente trop important, notamment dans certaines villes", a toutefois souligné le Premier ministre. 

Il a ainsi annoncé que les personnes prioritaires, "si vous présentez symptômes, si vous avez eu un contact rapproché avec une personne positive ou si vous êtes un personnel soignant ou assimilé" pourront bénéficier de "circuits dédiés de dépistage". "Les laboratoires leur réserveront certains créneaux et des tentes de dépistage leur seront dédiées" dans certaines villes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess