Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la facture s'alourdit pour le département du Cher

-
Par , France Bleu Berry

700.000 euros : c'est ce que va débourser d'ici le 30 juin, le département du Cher pour affronter le Covid 19. La collectivité vient notamment de passer une nouvelle commande de 100.000 masques.

Michel Autissier, président du conseil départemental du Cher
Michel Autissier, président du conseil départemental du Cher © Radio France - Michel Benoit

Ces masques seront mis à disposition de l'association des maires du Cher pour être distribués aux personnes en difficulté et aux communes, les plus petites notamment, qui n'ont pas de budget pour en fournir à leurs habitants.  Ces 100.000 masques devraient arriver avant le déconfinement le 11 mai : des masques en tissus, aux normes Afnor, lavables jusqu'à 50 fois. A 2,20 euros pièce, cela fait une facture de 220.000 euros pour le département du Cher. Le département espère une aide 50 % de l'état. Il avait déjà acheté 200.000 masques chirurgicaux et FFP2 destinés notamment aux Ehpad, aux services à domicile et à la protection de ses propres agents. Le conseil départemental du Cher met aussi à disposition son laboratoire vétérinaire pour effectuer les tests Covid. 60 à 80 tests pourront être analysés chaque jour : un investissement d'environ 50.000 euros. Le département crée également un fonds de soutien aux associations de 240.000 euros (dont 40.000 qui auraient dû être consacrés aux fêtes médiévales annulées). La collectivité pourra ainsi aider les organisateurs de manifestations qui auront été annulées ou les salles de spectacle dont la crise sanitaire a encore accentué les difficultés, comme les Bains-Douches à Lignières. 

La conférence de presse de Michel Autissier, président du conseil départemental du Cher. Chacun garde ses distances.
La conférence de presse de Michel Autissier, président du conseil départemental du Cher. Chacun garde ses distances. © Radio France - Michel Benoit

Une aide supplémentaire d'un million d'euros est également prévue pour les communes : une aide à l'investissement. La réglementation est assouplie : en 2021, les communes pourront cumuler deux programmes de financement abondés par le département. Cela était jusqu'à présent interdit. Le but est de relancer l'activité économique. Cette crise impactera les finances départementales : les droits de mutations perçus par le département sur les ventes immobilières vont fortement baisser. Les prévisions tablent sur une chute historique de 35 % par rapport à 2018. Le département du Cher table en outre sur une baisse de 9 millions de ses recettes de fonctionnement : 336 millions au lieu de 345 millions. La capacité de désendettement passerait de 8,7 années  à 11,6 pour une épargne nette qui deviendrait négative : elle passerait de + 4,4 millions à - 2,8 millions d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess