Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la FCPE dénonce une recommandation inefficace

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les enfants de retour de vacances dans une zone infectée par le coronavirus sont invités à ne pas se rendre à l'école pendant deux semaines. Une mesure inefficace pour la FCPE, qui demande au gouvernement de "prendre ses responsabilités".

Une école fermée en Haute-Savoie début février.
Une école fermée en Haute-Savoie début février. © AFP - Alex Martin

Face à la propagation du coronavirus dans le nord de l'Italie, les autorités françaises demandent aux parents d'enfants revenant d'un séjour dans un pays à risque (Chine, Singapour, Corée du Sud, Iran, régions italiennes de Lombardie et Vénétie) de ne pas les emmener à l'école ou à la crèche pendant les quatorze jours suivant le retour. Pour le co-président de la FCPE Rodrigo Arenas, interrogé mardi sur France Bleu Paris, cette circulaire envoyée lundi dans les établissements scolaires n'est pas de nature à rassurer les parents d'élèves. 

"Ce qui est sûr c'est que c'est une mesure qui n'est pas forcément efficace, puisqu'on sait que pour un cas de varicelle les parents mettent les gamins à l'école à cause de la question du moyen de garde. Si les parents n'ont pas un employeur bienveillant ça va être compliqué de ne pas aller travailler pendant quatorze jours. Ce n'est pas sérieux, et surtout ce n'est pas efficace."

Tester tous les enfants

Le patron de la FCPE estime qu'il faut aller plus loin. 

"Il faut être sérieux. Si un enfant revient d'un pays infecté, il faut s'assurer qu'il n'est pas porteur du virus et surtout qu'il n'a pas contaminé les autres donc il faut tester son entourage, et notamment tous les enfants de l'école concernée. C'est à l'Etat de prendre en charge cela, le ministère de la Santé doit prendre ses responsabilités."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu