Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la feria de Béziers à son tour annulée

-
Par , France Bleu Hérault

Après Nîmes et Arles, Béziers annule à son tour sa feria cet été. Robert Ménard attendait l'intervention d'Edouard Philippe pour prendre sa décision. Maintenir le rendez-vous était non seulement risqué, mais aussi trop compliqué.

Tauromachie / Béziers
Tauromachie / Béziers © Maxppp - GUILLAUME HORCAJUELO

Ce n'est pas vraiment une surprise, mais c'est désormais officiel, il n'y aura donc pas de feria cet été à Béziers du 12 au 16 août 2020. La 52e édition est annulée. Robert Ménard vient de prendre sa décision. Il y a quinze jours, le maire était pessimiste, mais il attendait l'intervention du Premier ministre à l'Assemblée nationale pour se prononcer. 

Arles, Nîmes et Bayonne avaient déjà pris la décision d'annuler les rendez-vous taurins. Les aficionados espéraient que celle de Béziers, plus tardive dans la saison survive au coronavirus . Ce ne sera pas le cas. 

Maintenir la feria en août était donc bien trop bien compliqué.

"Je m'y attendais . Honnêtement, ce n'est pas une grosse surprise".

"C'est évidemment plus raisonnable. Personne ne peut imaginer aujourd'hui réunir 700.000 personnes en quatre jours avec des soirées où il y a 200.000 personnes. Ça me semble invraisemblable d'organiser un événement comme celui-là dans ces conditions-là".

C'est la mort dans l'âme que nous prenons cette décisions. C'est un gros choc pour la ville avec des conséquences économiques non-négligeables

On nous explique qu'il faut maintenir les gens à 1.5 m les uns des autres, qu'il va falloir porter, dans tout un tas de lieux, des masques, vous vous voyez faire la fête avec votre voisin avec un masque sur la bouche. C'est tellement surréaliste.

Robert  Ménard envisage un rendez-vous décalé en septembre ou octobre prochain d'une moindre ampleur.

"On va trouver pour cet été des manifestations culturelles, des spectacles, des rendez-vous festifs de moins de 5.000 personnes en assurant toutes les règles de sécurité. Et on n'exclut pas après le 1er septembre une feria, j'ouvre, les guillemets, mais ''une feria plus restreinte, mais quand même un rendez-vous autour du taureau".

Le COLBAC se félicite de ce répit pour les taureaux

Conséquence de l’annulation de la feria de Béziers, aucune corrida n’aura lieu cet été dans les arènes et ce n'est pas pour déplaire aux opposants.  

Le  COMBAC (Comité de liaison biterrois pour l'abolition de la corrida), rappelle dans un communiqué qu'il est grand temps d’interdire définitivement une pratique qui consiste à torturer jusqu’à la mort des animaux. 

Les banderilles, les piques, les épées et les poignards utilisés dans les corridas sont en réalité des instruments de torture. La fin des corridas, c’est aussi la volonté des Biterroises et des Biterrois qui y sont majoritairement opposés. Pour l’été prochain et les suivants, il y a une formidable opportunité et un défi à relever concernant l’avenir des arènes de Béziers. Théâtre, danse, musique, reconstitutions historiques, spectacles traditionnels ou originaux : les options sont infinies pour faire de Béziers et de ses belles arènes des lieux véritablement festifs. 

En revanche, les feux d'artifice du 14 juillet pourraient être maintenus. "Là, cela semble possible, car on rassemble moins de 5 000 personnes. Idem pour certains concerts aux Arènes. On pourra le faire, je pense, si nous maintenons la nécessaire distanciation, avec une jauge maximum de public." Robert Ménard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess