Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la fin du confinement probablement pas "en une fois, partout et pour tout le monde"

-
Par , France Bleu
France

Edouard Philippe a jugé ce mercredi en début de soirée qu'il était "probable" que le déconfinement en France ne se fasse pas "en une fois, partout et pour tout le monde", devant une mission d'information à l'Assemblée nationale.

La fin du confinement sera-t-elle la même pour tous les Français ?
La fin du confinement sera-t-elle la même pour tous les Français ? © Maxppp - YOAN VALAT

Alors que le confinement doit durer officiellement jusqu'au 15 avril, Edouard Philippe a évoqué une fin du confinement en France de manière progressive. Il est "probable" qu'elle ne se fasse pas "en une fois, partout et pour tout le monde" a-t-il annoncé devant une mission d'information à l'Assemblée nationale concernant la gestion gouvernementale de la crise.

Un "déconfinement" par région ?

"Nous avons demandé à plusieurs équipes de travailler sur cette question en étudiant l'opportunité, la faisabilité d'un déconfinement qui serait régionalisé, qui serait sujet à une politique de test (...) en fonction, qui sait, de classes d'âge", a indiqué Edouard Philippe, qui dit espérer présenter un début de stratégie du déconfinement "dans les jours, la semaine, qui viennent", et elle sera "discutée". 

Dépistages massifs 

Le Premier ministre a également évoqué l'arrivée en France de tests sérologiques, par prélèvement sanguin, pour des dépistages massifs. Ils devraient permettre d'en savoir plus sur "la proportion de nos concitoyens ayant été au contact avec le virus" et le degré d'"immunisation" de la population. Voilà notamment pourquoi un déconfinement progressif est envisagé indique Edouard Philippe, qui assure en tout cas que la décision "prendra en compte avant tout les impératifs de santé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess