Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la frontière avec la Belgique sous contrôle

-
Par , France Bleu Nord

Depuis la mise en place du confinement, les déplacements transfrontaliers sont soumis à des règles strictes. On vous explique comment cela se passe à la frontière entre la France et la Belgique.

Frontière belge (photo d'illustration)
Frontière belge (photo d'illustration) © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Sur le papier la frontière entre la France et la Belgique n'est pas fermée mais les contrôles sont renforcés de part et d'autre pour faire respecter les mesures de confinement décidées par les deux pays pour éviter la propagation du coronavirus. 

La Belgique a en effet adopté depuis le 18 mars (24h après la France) des mesures assez semblables à celles que nous connaissons en France. De ce fait, les déplacements sont restreints et soumis à autorisations. Les déplacements transfrontaliers ne sont autorisés que sous certaines conditions notamment pour les travailleurs ou les transporteurs. Les impératifs familiaux comme la garde d'enfants sont également autorisés.

Pas question d'aller faire son plein d'essence ou de cigarettes en Belgique

En revanche, tous les déplacements de confort comme faire des courses, le plein d'essence, se rendre au bureau de tabac ou encore aller voir des amis sont interdits d'un côté comme de l'autre et tout contrevenant s'expose à une verbalisation. 

Les polices belges et françaises travaillent de manière coordonnée pour procéder aux contrôles des passages. En France c'est la police aux frontières (PAF) qui est en charge de ces contrôles avec le soutien de la police et de la gendarmerie.

Pas de retour des barrières en France

En revanche, les frontières ne sont pas forcément marquées physiquement. En tout cas, pas en France. Côté belge, les autorités ont mis en place des blocs de bétons sur certaines routes secondaires comme la D948 à Steenvoorde, route de Poperingue, la  D948 à Boeschepe, route de la gare, la D23 à Bailleul, route de Locre, la D933 à Bailleul, route de Lille ou encore la D57 à Frelinghien afin de restreindre les points d'accès et faciliter les contrôles.

Les transports en commun réduits ou suspendus

Depuis le samedi 21 mars, plus aucun train ne circule entre la Belgique et la région Hauts-de-France jusqu’à nouvel ordre. La ligne de bus transfrontalière Mouscron-Wattrelos-Roubaix ne circule plus depuis le 23 mars et jusqu’à nouvel ordre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu