Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la Guyane se reconfine ce vendredi pour deux semaines

-
Par , France Bleu

A compter de ce vendredi, la Guyane est reconfinée pour 17 jours en raison de la "dégradation" de la situation sanitaire sur ce territoire ultramarin a annoncé jeudi la préfecture. Décision prise alors que les variants brésilien et sud-africain circulent de plus en plus.

Une rue de Maripasoula en Guyane, au coeur du Parc amazonien
Une rue de Maripasoula en Guyane, au coeur du Parc amazonien © AFP - Thibaud Vaerman / Hans Lucas

Alors qu'en France métropolitaine, l'heure est à l'allégement des mesures de restrictions, la Guyane connaît une situation opposée. A compter de ce vendredi, le territoire ultramarin est reconfiné pour une durée de 17 jours. Annonce faite jeudi par la préfecture de Guyane en raison de la "dégradation" de la situation sanitaire. Le taux d'incidence y est actuellement de "346 cas pour 100.000 habitants" sur sept jours glissants, selon les dernières données de l'Agence régionale de santé. Pour mémoire, la Guyane compte près de 300.000 habitants. 

Les écoles et les crèches restent ouverts mais les bars, restaurants, cinémas, piscines publiques (sauf pour les scolaires) auront obligation de fermer leurs portes. Les déplacements sont à nouveau soumis à attestation. La règle des 10km autour de son domicile, et pas plus d'une heure, est également de retour. Les rassemblements de plus de six personnes sont aussi interdits et s'ajoutent au couvre-feu déjà en vigueur institué du samedi soir au lundi matin. 

"Une nouvelle hausse des contaminations, des entrées en hospitalisation et en réanimation est amorcée" et la "tendance" est "fortement à la hausse" dans ce territoire où les variants sud-africain et brésilien circulent, a déclaré la préfecture. Jeudi, les lits en réanimation étaient occupés à près de 69%. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess