Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : la liste des marchés alimentaires annulés en Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu Loire Océan

Face à l'impossibilité d'assurer la sécurité sanitaire imposée par la pandémie de coronavirus, plusieurs marchés alimentaires sont annulés en Loire-Atlantique. La fédération des marchés de France s'inquiète des conséquences financières pour les commerçants.

Christophe Beauchene, le président nantais de la fédération nationale des marchés de France (commerçants non sedentaires). Droits réservés.
Christophe Beauchene, le président nantais de la fédération nationale des marchés de France (commerçants non sedentaires). Droits réservés. -

La décision du maire d'Indre d'annuler le marché alimentaire de sa commune n'est pas isolée.

A l'heure où cet article est rédigé, le président nantais de la fédération nationale des marchés de France (commerçants non sédentaires) indique que le marché de la petite Hollande à Nantes est maintenu mais réduit (de moitié ndlr). Maintenu aussi ce samedi le marché de Sainte-Luce-sur-Loire. Ainsi que celui de Sautron ; annoncé dans un premier temps fermé il est maintenu dimanche et mardi.

Sont annulés précise Christophe Beauchene : les marchés de Vertou, le Pellerin,  Pornic, la Bernerie et Quimiac.

Conséquences financières

"Ça va être le flou pour les indemnisations" prévient Christophe Beauchene, le président nantais de la fédération nationale des marchés de France (commerçants non sédentaires). Il représente 120 commerçants qui ont de nombreux statuts différents. Certains sont en SAS (Société par Actions Simplifiées), d'autres en auto-entreprise, en micro-entreprise ou même travailleurs indépendants. D'autres encore sont saisonniers et ceux qui viennent de débuter leur activité "n'ont pas de chiffre d'affaire antécédent sur lequel se baser" pour calculer leurs droits.

Christophe Beauchene en appelle à "la solidarité des banques et des assureurs".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu