Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : la préfecture du Cher livre quelques chiffres

Par

Couvre-feu, verbalisations pour non-respect du confinement, chômage partiel, marchés alimentaires et jardinage, le préfet du Cher, Jean-Christophe Bouvier a fait le point ce mercredi sur certains effets du coronavirus dans le département.

La préfecture du Cher, à Bourges. La préfecture du Cher, à Bourges.
La préfecture du Cher, à Bourges. © Radio France - Michel Benoit

Même si l'état a décidé de ne plus communiquer de manière précise sur les contraventions délivrées pour non respect des limitations de circulation (afin d'éviter certains comportements de surenchère), le préfet du Cher a indiqué qu'une quarantaine de procès-verbaux, étaient délivrés chaque jour depuis le début de la semaine dans le département : " Des contraventions dont le nombre diminue en zone gendarmerie, a précisé Jean-Christophe Bouvier. En zone police, environ, les deux-tiers sont dressées sur Bourges et un tiers sur Vierzon." 

Publicité
Logo France Bleu

Des demandes d'instauration de couvre-feu acceptées

Le préfet du Cher a décidé de donner suite aux demandes de maires de l'Amandois d'instaurer un couvre-feu. Il sera effectif à partir de jeudi soir de 20h à 7h du matin sur les communes de St-Amand-Montrond, Drevant, Colombiers et Orval. Les maires de Vierzon et Bourges ne l'ont pas demandé. 

33 dérogations pour des marchés dans le Cher

L'état a décidé d'interdire les marchés de plein air, néanmoins des dérogations sont possibles : " 33 dérogations, émanant de communes rurales, ont été acceptées dans le Cher, précise le préfet. Les marchés pourront donc continuer de s'y dérouler mais dans le respect des distances de sécurité." Autre question importante en cette période printanière : le jardinage. Jean-Christophe Bouvier autorise les jardiniers à aller cultiver leurs parcelles : " Je considère qu'il s'agit de propriétés privées et donc accessibles malgré les mesures de confinement. Là encore, il faut respecter les mesures sanitaires obligatoires. et rester seul sur sa parcelle. C'est du bon sens, a indiqué le préfet du Cher." 

Les jardiniers pourront continuer de cultiver leurs parcelles dans les marais de Bourges, comme ailleurs © Radio France - Michel Benoit

Les aides aux entreprises

Concernant, l'impact de la crise sanitaire sur les entreprises, au 20 mars, 101 entreprises du Cher avaient déjà établi un dossier de demande de chômage partiel, pour 1335 salariés et l'équivalent de 663.500 à indemniser. Les entreprises concernées se situent en premier lieu dans l'industrie (par manque d'approvisionnement en matières premières ou suspension de commandes), viennent ensuite le bâtiment, le commerce, et l'hébergement-restauration. Certaines entreprises du Cher ont déjà fait des demandes de report des échéances fiscales et sociales pour un montant estimé à un million d'euros pour le moment. 

Les petites entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 1 million d'euros et comptant moins de 10 salariés, peuvent bénéficier d'une aide forfaitaire de 1.500 euros. Un dispositif complémentaire sera opérationnel mi-avril, a indiqué Jean-Christophe Bouvier. Une trentaine de volontaires ont déjà candidaté pour participer à la réserve citoyenne (jeveuxaider.org)

Des masques pour les Ehpad et les services de soin à domicile

Enfin concernant, les stocks de masques :  " Tous les hôpitaux, Ehpad et services de soins à domicile seront ravitaillés cette semaine, et de façon hebdomadaire " même si d'autres besoins restent à combler : " Le conseil départemental oeuvre à cela " a indiqué le préfet du Cher.  Des chambres dans des hôtels ont d'ores et déjà été repérées pour les mettre à disposition des personnels soignants, par réquisition si nécessaire.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu