Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la ruée sur les tests a bien lieu dans la Somme

-
Par , France Bleu Picardie

A l'approche des fêtes, les centres de dépistage sont pris d'assaut dans notre région. Beaucoup de tests préventifs avant de retrouver toute la famille. Mais ça s'explique aussi par la situation sanitaire dans la Somme où les indicateurs de l'épidémie sont à la hausse.

Naomie passe un nouveau test PCR après avoir été testée positive il y a une semaine, au centre de prélèvement BIOPATH d'Amiens, ce lundi 21 décembre. Par précaution, la maman fêtera Noël sans ses enfants cette année.
Naomie passe un nouveau test PCR après avoir été testée positive il y a une semaine, au centre de prélèvement BIOPATH d'Amiens, ce lundi 21 décembre. Par précaution, la maman fêtera Noël sans ses enfants cette année. © Radio France - Winny Claret

Désertés cet automne, les centres de dépistage du coronavirus sont à nouveau pris d'assaut depuis la semaine dernière. Pour beaucoup, ce sont des personnes qui viennent se faire tester avant les fêtes, pour être sûres de ne pas contaminer la famille. C'est aussi parce que l'épidémie de Covid-19 reste vive, notamment dans la Somme où tous les indicateurs sont à la hausse selon le dernier bilan de l'Agence régionale de santé. Un nouvel afflux que l'on constate ce lundi 21 décembre au centre de prélèvement des laboratoires BIOPATH, à Dury au sud d'Amiens où l'on teste entre 300 et 400 personnes par jour.

Des tests de prévention avant Noël

Une petite dizaine de personnes serpentent entre les barrières. Elles attendent de passer le test PCR et c'est au tour de Naomie qui travaille en maison de retraite. Testée positive la semaine dernière, elle se refait dépister. Et même si cette fois c'est négatif, Naomie et son mari ne fêteront pas Noël en famille. "Mes enfants devaient venir chez nous, mais finalement je ne vais rester qu'avec mon mari. On ne préfère pas prendre de risques donc les enfants vont rester chez eux, et nous on reste là !", explique la maman en haussant les épaules.

La ruée sur les tests a bien lieu dans la Somme

Emilie sort avec ses filles Manon, sept ans, et Julia, quatre ans, qui ont encore les larmes aux yeux après le test, "C'est parce qu'elles vont chez leur mamie donc on voulait prendre des précautions avant de les confier aux grands-parents". La famille se réunira à huit adultes et six enfants autour de la table pour Noël, "On va essayer de tous se faire tester pour limiter les risques, même si ce n'est pas cent pour cent sûr".  

Un pic prévu avant et après les fêtes

En combinaison et charlotte blanches, Alexandre est l'un des trois préleveurs du centre de Dury. Selon lui, les dépistages ont nettement augmenté depuis jeudi dernier, "C'est vraiment crescendo. Aujourd'hui on a fait énormément de tests. Et pour un gros pourcentage de personnes, c'est uniquement en prévention". L'infirmier qui le rappelle : même si l'on est testé négatif on n'oublie pas les gestes barrières pendant les fêtes. 

Message que partage Jérémy Dulfot, qui gère le centre de prélèvement.

Un afflux qui s'explique aussi par le regain de l'épidémie dans la Somme selon Jérémy Duflot qui gère le centre de prélèvement de Dury, au sud d'Amiens.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess