Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : la solidarité pour loger les soignants sans transports, Bibus adapte ses horaires

C'est une des annonces fortes d'Emmanuel Macron lundi dernier : les taxis pourront être réquisitionnés pour le personnel soignant. Pour l'heure, ils n'en voient pas la couleur à Brest. C'est grâce à la solidarité sur les réseaux sociaux qu'ils trouvent des plans B. Bibus adapte aussi ses horaires.

L'hôpital de la cavale blanche, à Brest
L'hôpital de la cavale blanche, à Brest © Radio France - France Bleu Breizh Izel

Pouvoir se rendre à l'hôpital pour le travail, quand les transports en commun passent en moins et que les taxis ne sont pas encore réquisitionnés : un casse-tête pour le personnel soignant de Brest ces derniers jours. C'est grâce à la solidarité de chacun que certains ont pu trouver de quoi se loger à proximité des différents hôpitaux, avant que Bibus adapte les horaires de passages des bus.

Publicité
Logo France Bleu

Solidarité sur les réseaux sociaux

Dès les premiers jours du confinement, plusieurs Brestois se sont proposés de laisser leurs logements vides à du personnel soignant qui en aurait besoin. Sur les groupes facebook, quelques offres ont ainsi été postées.

Des propositions de logements pour les soignants de Brest
Des propositions de logements pour les soignants de Brest
Des propositions de logements pour les soignants de Brest

Plusieurs infirmiers, brancardiers ou agents du SAMU ont d'ailleurs posté à leur tour des messages pour exprimer leurs difficultés. Layana, une aide-soignante, habite d'ordinaire à 35 kilomètres de Brest avec des proches qui sont à risque au niveau santé. Elle s'est proposée en renfort à La Cavale Blanche face à l'épidémie de coronavirus et a utilisé les réseaux sociaux pour trouver un logement. "Je suis très reconnaissante de la solidarité des gens__, c'est assez fou, lance-t-elle. Beaucoup de personnes mettent leurs logements à disposition, un monsieur qui a une maison de cinq chambres à côté de La Cavale par exemple".

Il y a beaucoup de solidarité, ça fait du bien ! 

Bibus adapte ses horaires

D'autres personnels soignants ont dû se débrouiller faute de transports la semaine dernière comme Léa, une brancardière. "Depuis le début du confinement, les bus étaient passés en horaires du dimanche ce qui ne convient pas du tout quand on travaille de nuit !", lance la jeune femme. Un Brestois lui a donc proposé de louer un studio à deux pas de l'hôpital. 

Ce lundi, le réseau Bibus a annoncé revoir ses horaires pour les personnes qui continuent à travailler. A partir de ce mardi, les liaisons qui permettent notamment se rendre à l'hôpital de La Cavale Blanche sont donc modifiées.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu