Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la vaccination démarre ce mardi aussi à l'Ehpad Nazareth d'Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

La campagne de vaccination contre le Covid démarre ce mardi dans deux maisons de retraite du Loiret : la Chanterelle à Coullons, près de Gien et à Nazareth, un Ehpad associatif situé Faubourg Bannier à Orléans. Dans ce dernier établissement, 56 résidents sur 77 ont déjà donné leur consentement.

Entrée de la maison de retraite rue du Faubourg Bannier à Orléans
Entrée de la maison de retraite rue du Faubourg Bannier à Orléans © Radio France - Patricia Pourrez

L'Ehpad Nazareth d'Orléans fait partie des établissements pilote choisis par l'Agence Régionale de Santé pour le lancement de la campagne de vaccination dans le Loiret. " On a été prévenu juste avant Noël" explique Anne Aberkane, la responsable de la maison de retraite Nazareth. "Nous avons eu peu de cas de Covid depuis le début de l'épidémie. On ne pensait donc pas être dans les premiers pour la vaccination. Mais, au moins, ce sera fait et plus à faire." 

56 résidents prêts à se faire vacciner

Selon la procédure, la direction de l'Ehpad Nazareth a dû recueillir les consentements des résidents ou de leurs familles. A ce stade, 56 pensionnaires ont déjà donné leur accord pour recevoir le vaccin. 6 refusent catégoriquement et les autres sont encore en réflexion. " Pour nous, c'est déjà bien d'avoir 56 personnes sur 77 " assure Anne Akerbane. " On a organisé une réunion avec notre médecin. On a parlé des effets secondaires. On a été très transparent sur tout". 

Une opération bouclée en 2 jours si tout va bien 

Anne Aberkane devant le petit frigo qui contient les vaccins
Anne Aberkane devant le petit frigo qui contient les vaccins © Radio France - Patricia Pourrez

La vaccination va se faire au rez-de-chaussée de l'établissement, près de la salle où se trouvent les vaccins. "On passera après dans une 2ème salle pour faire la piqûre et après, le résident ira patienter 15 minutes dans une 3ème salle, le temps de vérifier qu'il supporte bien le vaccin". Si tout va bien, l'Ehpad Nazareth espère avoir bouclé l'opération mercredi soir. Les vaccins eux sont déjà arrivés :  70 doses ont été livrés lundi par un transporteur et placés dans un petit réfrigérateur dont il faut surveiller la température toutes les 3 heures. Le vaccin peut être conservé quelques jours seulement entre 2 et 8 degrés. 

On n'est plus à un âge où l'on chipote

Parmi les résidents qui ont dit oui au vaccin, il y a le Père Louis Basseville, un prêtre en retraite âgé de 94 ans. " J'ai dit oui tout de suite d'abord parce que j'ai toujours eu l'habitude de donner mon sang et d'accepter les vaccins" explique le nonagénaire. 

Louis Basseville dans l'entrée de la maison de retraite Nazareth
Louis Basseville dans l'entrée de la maison de retraite Nazareth © Radio France - Patricia Pourrez

Et quand on l'interroge sur les risques et les éventuels effets secondaires, il répond avec haussement d'épaule : " On n'est plus à un âge où l'on chipote. Je suis en relative bonne santé mais les choses ne me font pas peur. Avec le vaccin, on va sortir de cette situation et retrouver une vie normale". Louis Basseville reconnait que la vie est plutôt douce dans sa maison de retraite mais le confinement lui pèse. " On a envie de voir plus souvent la famille, de sortir, d'aller en promenade et aujourd'hui, ça reste compliqué"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess