Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le certificat de vaccination désormais intégré dans l'application Tous AntiCovid

-
Par , France Bleu

A compter de ce jeudi, l'application Tous AntiCovid doit permettre d'intégrer directement son certificat de vaccination. Depuis quelques jours il est également possible de stocker le résultat d'un test PCR. Cette nouveauté doit permettre de fluidifier la circulation dans les aéroports.

L'application Tous AntiCovid permet désormais d'intégrer son certificat de vaccination
L'application Tous AntiCovid permet désormais d'intégrer son certificat de vaccination © AFP - Ugo Padovani / Hans Lucas

Alors qu'Emmanuel Macron doit annoncer vendredi matin les "perspectives" de la sortie du confinement, à compter de ce jeudi, l'application Tous AntiCovid permet d'intégrer son certificat de vaccination, directement dans son téléphone. Depuis quelques jours, il est également possible de stocker le résultat d'un test PCR, notamment pour prendre l'avion. L'utilisateur n'a donc plus besoin de montrer la version papier de la preuve de sa vaccination ou de son dernier test dans les aéroports. Un simple QR code sera scanné via l'écran de son smartphone. Pour le gouvernement, cette nouveauté vise à fluidifier les flux de circulation avant de prendre l'avion. 

Tous AntiCovid, l'application français de traçage des malades du Covid-19, téléchargée plus de 15 millions de fois, intègre donc un carnet. Selon Cédric O, secrétaire d'Etat à la transition numérique, "la France est le premier pays européen à déployer" ce système qui préfigure le futur pass sanitaire. Il espère "pouvoir faire en sorte que les choses soient généralisées d'ici courant juin dans ce cadre européen qui doit fluidifier le passage aux frontières". 

Comment ça fonctionne ? 

Depuis le 19 avril, il est donc possible de stocker de manière numérique les résultats de ses tests PCR dans le "carnet" de l'application Tous AntiCovid. Après avoir effectué le test, il suffit de scanner le QR code via l'application se trouvant sur le document papier ou reçu par mail ou sms. Ainsi, vos documents se retrouvent numérisés au même endroit et peuvent servir de justificatif de voyage. L'application précise qu'il s'agit d'une "expérimentation en cours, uniquement pour certains vols pour la Corse (Air France et Air Corsica informeront leurs clients éligibles)". Il n'est pas possible de stocker le résultat d'un autotest car sa fiabilité est moindre par rapport aux tests PCR. 

Concernant le certificat de vaccination, l'application doit permettre à partir de ce jeudi de télécharger une attestation en format PDF. Il faudra donc elle aussi la scanner pour l'ajouter numériquement à l'application. Ce certificat de vaccination pourrait être demandé par certains pays afin de pouvoir y voyager. 

"Eviter les phénomènes de queues"

Pour Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, cette application permet "d'éviter ces phénomènes de queues avec les différents documents que vous devez présenter avant d'embarquer ou avant de déposer vos bagages, de faciliter la vie des passagers". Et d'éviter les fraudes. Pas question cependant d'utiliser ce pass pour des utilisations du quotidien comme les restaurants ou le shopping, selon Cédric O. Mais "des questions peuvent se poser sur des événements qui brassent comme des festivals, des concerts, des salons, des expositions (...) Les discussions sont encore en cours à l'intérieur du gouvernement."

Le dispositif a en revanche vocation à être standardisé au niveau européen. "L'Union européenne a demandé à l'ensemble des pays d'être prêts pour le 17 juin" selon Cédric O. Chaque pays "aura son application, évidemment dans un format interopérable entre les pays européens", selon Jean-Baptiste Djebbari. Alors que le trafic reprend aux Etats-Unis et en Chine, il reste moribond en Europe, en raison de situations sanitaires et de restrictions de passages aux frontières disparates. D'où la nécessité de faciliter le retour des passagers dans les avions. 

Le Parlement européen se prononce en faveur d'un certificat sanitaire en UE

Ce jeudi, les eurodéputés se sont prononcés en faveur d'un certificat sanitaire européne pour permettre les voyages dans l'UE. Ils ont néanmoins introduit des amendants au texte proposé qui augurent des négociations ardues avant l'adoption du dispositif que Bruxelles souhaite opérationnel avant fin juin. Le texte doit désormais faire l'objet de discussions avec le Conseil, institution représentant les Etats membres. 

Ce dispositif doit permettre aux Européens d'attester qu'ils ont été vaccinés contre le Covid-10, qu'ils ont passé un test PCR ou antigénique rapide qui s'est avéré négatif, ou encore qu'ils sont immunisés après avoir été contaminés. Alors que plusieurs pays ont déjà commencé à mettre en place des pass sanitaires, l'UE souhaite harmoniser le déploiement de cet outil. Mais reste à surmonter des divergences avec les Etats membres. Pour le Parlement européen, les pays de l'UE de devraient pouvoir imposer aucune mesure de restriction supplémentaire - comme une quarantaine - à l'entrée sur leur sol aux détenteurs d'un tel certificat, tandis que les Etats membres veulent se réserver cette possibilité qui révèle de leur compétence. 

Selon la Commission européenne, des discussions sont en cours avec les Etats-Unis pour une reconnaissance mutuelle des certificats sanitaires afin de permettre une reprise du tourisme de part et d'autre de l'Atlantique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess