Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le Conseil d'Etat valide la fermeture des cinémas et théâtres au vu du "contexte sanitaire"

-
Par , France Bleu

Le Conseil d'Etat a validé ce mercredi la fermeture des théâtres et des cinémas, mesure qui durera au moins jusqu'au 7 janvier, au vu du "contexte sanitaire". Neuf recours avaient été déposés par des professionnels de la culture.

La salle de spectacle d'un centre culturel de Toulouse vide, en attente de la réouverture des lieux culturels suite a la crise du coronavirus.
La salle de spectacle d'un centre culturel de Toulouse vide, en attente de la réouverture des lieux culturels suite a la crise du coronavirus. © AFP - ADRIEN NOWAK / HANS LUCAS

Le Conseil d'Etat a confirmé ce mercredi leur fermeture, prolongée au moins jusqu'au 7 janvier par gouvernement en raison de l'épidémie de coronavirus. L'instance a justifié sa décision au vu du "contexte sanitaire" et du "risque d'augmentation de l'épidémie à court terme".

Dans ces conditions, la décision du Premier ministre Jean Castex de laisser les théâtres et cinémas fermés "ne porte pas une atteinte manifestement illégale aux libertés fondamentales", dont la liberté d'expression, invoquées par les représentants du monde de la culture. 

La plus haute juridiction française a examiné neuf recours déposés par des professionnels de la culture. Ces derniers ne se faisaient pas beaucoup d'illusions lundi, après l'audience, au vu des derniers chiffres de contamination, avec près de 12.000 cas positifs mardi, et les craintes autour des fêtes et d'une variante du virus.

Espoir d'une réouverture si l'épidémie se calme

Mais le Conseil d'Etat a tout de même donné partiellement raison aux cinémas et aux théâtres.  Si la situation sanitaire s'améliore, le maintien de la fermeture générale lieux de spectacles, attentatoire aux libertés, ne pourra pas être "justifiée par la seule persistance d'un risque de contamination de spectateurs par le virus SARS-CoV-2", a estimé l'instance. Un espoir pour les lieux culturels fermés depuis le 29 octobre dernier.

Le Conseil d'Etat souligne aussi l'efficacité des protocoles sanitaires mis en place dans les salles de spectacles, où le risque de transmission du virus est dès lors "plus faible que pour d'autres évènements rassemblant du public en lieu clos". 

Les avocats des théâtres, à l'origine d'un des recours déposés, ont fait part de leur "déception", mais y voient aussi un "espoir" de réouverture : "Dès que la situation s'améliorera, les théâtres attendent du gouvernement qu'il tire toutes les conséquences de cette décision importante du Conseil d'Etat et de sa motivation".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess