Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : l'Indre veut maintenir les subventions de fonctionnement aux associations

-
Par , France Bleu Berry

Dans l'Indre, le président du Conseil départemental souhaite maintenir les subventions de fonctionnement versées aux associations. En dépit de la baisse d'activité à cause de l'épidémie de Covid-19.

La salle des délibérations du Conseil départemental de l'Indre
La salle des délibérations du Conseil départemental de l'Indre © Radio France - Jérôme Collin

Le département de l'Indre veut soutenir le tissu associatif, qui souffre énormément en cette période d'épidémie de coronavirus. Dans un communiqué publié ce dimanche matin, le président du Conseil départemental exprime son souhait de maintenir les subventions annuelles de fonctionnement qui étaient prévues aux associations, malgré la baisse d'activité inévitable pour beaucoup d'entre elles. "Je veux assurer aux présidents des associations, aux membres des bureaux et à l’ensemble des bénévoles que le Département les aidera à franchir ce cap difficile", écrit Serge Descout.

Une étude au cas par cas pour les événements annulés

Le président du Conseil départemental de l'Indre s'exprime aussi au sujet des événements notamment sportifs et culturels soutenus par le département. "Pour les événements qui auront été annulés, totalement ou partiellement, nous étudierons chaque cas au regard des frais déjà engagés et maintiendrons un soutien à la hauteur qui conviendra en concertation avec les autres partenaires", explique Serge Descout.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu