Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus - Le département de la Mayenne, une destination touristique refuge cet été

-
Par , France Bleu Mayenne

C'est premier week-end de départs en vacances. Cet été, les Français, craintifs en raison de la pandémie de Covid-19, ne vont pas aller très loin de chez eux pour prendre du bon temps : le tourisme nature va sans doute en profiter. Notre département pourrait donc tirer son épingle du jeu.

Moulin de Thévalles sur la rivière l'Erve en Mayenne
Moulin de Thévalles sur la rivière l'Erve en Mayenne - Office de tourisme Sud Mayenne

Premier week-end de départs en vacances. L'été commence, la famille, les amis, farniente et apéro. On va oublier la crise du Covid-19, souffler, respirer. Et on va l'oublier en restant en France. Le tourisme local devrait en profiter et il en a grandement besoin. 

La Mayenne espère bien tirer son épingle du jeu car le confinement a plombé l'activité touristique du printemps. Alors, cet été, il va falloir sérieusement se retrousser les manches explique Bertrand Boulier, le patron de l'hôtel-restaurant La Croix Verte à Neau dans les Coëvrons : "normalement, on ferme une semaine en août. Pas cette année pour récupérer un peu ce qu'on a perdu. J'espère que les touristes, en particulier de la région parisienne, vont descendre chez nous". 

Jusqu'à 40% de perte de chiffre d'affaire à cause du confinement

Miser sur une clientèle de proximité, sur des familles qui ciblent des régions moins touchées que d'autres par le virus et c'est le cas en Mayenne. Réussir juillet et août c'est crucial poursuit le restaurateur : "je fais tout pour ne pas mettre mes salariés au chômage partiel. Il faut que les touristes nous rendent visite cet été. Sans ça, en septembre, ce sera très dur pour l'ensemble de notre activité et pour la trésorerie". 

Les premiers signes d'une reprise de l'activité touristique mayennaise sont encourageants, voilà la bonne nouvelle annoncée par Michel Talvard, le directeur de Mayenne Tourisme : "on va essayer de combler le déficit du printemps. Oui, on commence à sentir un frémissement. Les gens ne veulent pas aller très loin. On compte beaucoup sur les gens du Grand Ouest, de la région parisienne, notre clientèle habituelle et celle qui se dit que la Mayenne peut être un territoire à découvrir. Je prends l'exemple des gîtes de France. Le téléphone n'arrête pas de sonner. Il y a beaucoup de courriels, de pré-réservations. Nous sommes dans une phase de recherche immédiate d'hébergement touristique". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu