Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : infos pratiques et astuces du quotidien

Coronavirus : le maire d’Annecy rouvre les merceries pour faciliter la fabrication de masques en tissu

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Jean-Luc Rigaut a obtenu le feu vert de la préfecture de la Haute-Savoie pour rouvrir les merceries d'Annecy. Avec cette mesure, le maire veut inciter les habitants à confectionner leur propre masque. "Pas pour sortir mais pour être prêt" si les règles du déconfinement imposent le port du masque.

Coronavirus : le maire d’Annecy rouvre les merceries pour faciliter la fabrication de masques en tissu "fait-maison".
Coronavirus : le maire d’Annecy rouvre les merceries pour faciliter la fabrication de masques en tissu "fait-maison". © Radio France - Richard Vivion

"J’ai négocié avec le préfet la réouverture des merceries." Jean-Luc Rigaut l’a annoncé ce vendredi matin lors d’un point presse en visioconférence. "C’est officiel depuis ce matin, les merceries et les magasins de tissus de la commune nouvelle d’Annecy peuvent rouvrir." Pourquoi une telle mesure en pleine période de confinement ? Pour inciter les habitants à confectionner leur propre masque répond l’édile. "Allez acheter du tissu, du fil, des aiguilles et des élastiques… nous allons mettre le patron et le model pour les réaliser sur le site internet de la ville."

Pour être prêt

Mais fabriquer son masque ne signifie pas être autorisé à ne plus respecter le confinement rappelle Jean-Luc Rigaut."Aujourd’hui, le port du masque n’est pas obligatoire. Mais en porter un ne veut pas dire aller se promener au-delà du kilomètre et en plus respecter les gestes barrière." Si la maire d’Annecy incite ses administrés à en fabriquer c’est pour "être prêt si les règles du déconfinement" généralisent le port du masque. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Déjà rouverte 

Dans le centre-ville d’Annecy, Véronique Lambert a rouvert les portes de sa mercerie."La demande en tissu est importante", explique celle qui depuis trente ans tient la boutique. "Nos clientes ont vu des tutos sur internet et veulent fabriquer leur masque pour elles mais aussi pour leur famille." Rouvrir n’a pas été simple. "Nous nous sommes posés pas mal de questions mais on l’a fait en s’adaptant." Elle porte un masque, des gants et la règle d’or c’est : "pas plus de deux clients dans le magasin."

Dans le centre-ville d'Annecy, Véronique Lambert a rouvert sa mercerie dès ce vendredi 10 avril.
Dans le centre-ville d'Annecy, Véronique Lambert a rouvert sa mercerie dès ce vendredi 10 avril. © Radio France - Richard Vivion

Le Grand Annecy lance son  plan "masque par habitant"

"Nous devons être en capacité d’avoir 210 000 masques", a indique ce vendredi 10 avril Jean-Luc Rigaut. Le maire d’Annecy et président du Grand Annecy a indiqué avoir discuté avec plusieurs "acteurs économiques du territoire" (Salomon, NTN-SNR, Outdoor Sport Valley, Mobalpa…) qui pourraient mettre à disposition leur "potentiel" de production.      

Choix de la station

À venir dansDanssecondess