Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le pèlerinage gitan des Saintes-Maries-de-la-mer annulé pour la deuxième année consécutive

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Le pèlerinage gitan des Sainte-Maries-de-la-mer (Bouches-du-Rhône) est annulé pour la deuxième année consécutive en raison de l'épidémie de Covid-19. Il devait avoir lieu du 24 au 26 mai 2021.

Sara la noire est une sainte vénérée par la communauté des Gitans aux Saintes-Maries-de-la-Mer en Camargue
Sara la noire est une sainte vénérée par la communauté des Gitans aux Saintes-Maries-de-la-Mer en Camargue © Radio France - Tony Selliez

Le traditionnel pèlerinage gitan des Saintes-Maries-de-la-mer près d'Arles n'aura pas lieu cette année encore. Depuis des années, ce rassemblement religieux attire près de 20.000 personnes : des Roms, des Manouches, des Tsiganes et des Gitans qui viennent de toute l'Europe pour vénérer Sara la Noire. La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a préféré l'interdire en raison de l'épidémie de Covid-19. 

"Bien sûr, ça fait mal au cœur réagit l'Alésien Payou Baptiste, porte-parole de la communauté gitane et l'un des organisateurs du pèlerinage. Mais il faut se plier au protocole. Ce pèlerinage est connu mondialement. Ce n'est pas une population de gitans du département qui va venir. Ce sont des gens qui viennent d'Italie, d'Amérique, d'Inde, d'Allemagne, d'Australie. Cet afflux de personnes de pays étrangers en France, c'est très compliqué. On comprend très bien la situation. C'est un crève cœur mais si Dieu le veut, si Dieu nous prête vie, on se retrouvera l'an prochain aux Saintes-Maries-de-la-mer." 

Le pèlerinage était prévu cette année du 24 au 26 mai. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess