Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : que retenir en Moselle de ce lundi 27 avril ?

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Lorraine Nord

Alors que le nombre de décès continue de ralentir jour après jour, et que le déconfinement se profile, voici ce qu'il faut retenir de cette journée du lundi 27 avril en Moselle et dans le Pays haut.

La file d'attente devant la déchetteries de Metz-Magny
La file d'attente devant la déchetteries de Metz-Magny © Radio France - Antoine Barège

42ème jour de confinement en Moselle. Retrouvez dans cet article l'évolution de l'épidémie de coronavirus et ses conséquences sur notre vie quotidienne.

>>> Cliquez ici pour recharger la page

L'essentiel

  • Le Covid-19 a tué 626 personnes en Moselle depuis le début de l'épidémie, et 2.737 dans le Grand Est, selon le dernier bilan de Santé Publique France. Au niveau national, la pandémie continue de reculer.
  • Les déchetteries rouvrent progressivement leurs portes en Moselle aujourd'hui.
  • Le port du masque est obligatoire dans le land de Sarre, dans les espaces publics, à compter de ce matin.
  • La ville de Sarrebruck fait don de 4.000 surblouses au CHR Metz-Thionville. 
  • La réouverture progressive des classes le 11 mai prochain inquiète et pose beaucoup de questions. Des enseignants lancent une pétition et des maires attendent des garanties.
  • Le gouvernement présentera les détails de son plan de déconfinement demain après-midi devant les députés.
  • Les pharmacies peuvent désormais vendre des masques grand public.

Le direct

19h30 : Fin de ce direct. Merci de nous avoir suivi, à demain, et surtout #RestezChezVous

18h20 : La justice est quasi à l'arrêt depuis le début du confinement. Mais le déconfinement approche et les tribunaux en Moselle vont se remettre petit à petit en ordre de marche à partir du 11 mai.

18h15 : Basé sur la plateforme chimique de St Avold-Carling, la société Altuglas tourne à plein régime pour produire des plaques de plexiglas et équiper notamment la grande et moyenne distribution. Depuis l'annonce du déconfinement, de nouveaux clients sollicitent l'entreprise mosellane.

17h30 : La ville de Sarrebruck fait don de 4.000 surblouses au CHR Metz-Thionville. Dans un courrier adressé au maire de Metz Dominique Gros, le maire de Sarrebruck Uwe Conradt adresse ses remerciements "aux médecins et au personnel soignant des hôpitaux pour leur engagement inlassable, souvent jusqu’aux limites de l’épuisement et au-delà en faveur des patients gravement atteints." Uwe Conradt, par ailleurs président de l’Eurodistrict SarrMoselle explique faire de la réouverture des frontières "un pas supplémentaire de la normalisation dans notre région."

17h : Comme chaque semaine, le CHR Metz-Thionville fait un point sur la situation au sein de l'établissement. Après un mois de mars tendu dans les services de réanimation, la directrice Marie-Odile Saillard confirme "une nette décrue à tous les niveaux" permettant de "faire un peu souffler les équipes". L'objectif est maintenant de se tenir prêt pour la date du 11 mai, jour du début du déconfinement. 

15h45 : Au premier jour de sa réouverture, il faut être patient pour accéder à la déchetterie de Metz-Magny, qui rouvre ce lundi, comme d'autres déchetteries de Moselle, après un mois de demi de fermeture à cause du confinement. 

15h : Signalée par un auditeur sur la page Facebook France Bleu Lorraine Nord, l'une des dernières œuvres de l'artiste mosellan Paul Flickinger. Intitulée "Les Guerriers", elle rend hommage aux personnels soignants mobilisés dans la lutte contre le Covid-19.

Les Guerriers de Paul Flickinger
Les Guerriers de Paul Flickinger

14h55 : Moins de voitures sur les routes, donc moins d'accidents : l'UFC-Que Choisir demande ce lundi aux assureurs de diminuer les cotisations demandées aux particuliers pour assurer leurs véhicules.

14h45 : Et si on prenait soin de nos soignants ? Le CHRU de Nancy lance une série d'ateliers de bien-être réservés à l'ensemble du personnel. Des séances de sport et de relaxation pour décompresser en pleine crise sanitaire.

14h15 : Alors que le chiffre explose au niveau national (+7,1%) en raison du confinement et de la baisse d'activité, le nombre de chômeurs sans aucun travail (catégorie A) est en hausse plus modérée en Moselle (+ 0,6%) au premier trimestre 2020, par rapport au trimestre précédent. La hausse est très marquée pour le leur mois de mars. 52.240 personnes sont inscrites à Pôle Emploi dans cette catégorie. 

14h : Le Sarreguemines FC, l'US Forbach... Alors que la saison de football amateur est terminée à cause du confinement, plusieurs clubs ont déjà entamés les grandes manœuvres en vue de la reprise.  

11h45 : Fermé à cause du confinement, le Mémorial de Verdun lancera le 6 mai des visites virtuelles à 360° accessibles sur internet. Il s'agit de permettre aux visiteurs de découvrir les lieux et de maintenir la mémoire des champs de bataille de Verdun. 

10h45 : On a l'habitude d'encourager les Dragonnes... Cette fois, ce sont elles qui nous encouragent ! Les handballeuses messines nous disent de tenir bon avant le début du déconfinement, dans deux semaines.

10h35 : La fin d'une époque au Sarreguemines FC... Sébastien Meyer, l'emblématique entraineur du club mosellan, quitte ses fonctions après 8 saisons à ce poste. Les Faïenciers se sont notamment démarqués ces dernières années en Coupe de France, en accédant jusqu'aux 16èmes de finale en 2017.

8h30 : Pas de relâchement ! La police de Metz est encore sur le pont ce matin pour veiller au respect du confinement... et du code de la route.

8h10 : Le recteur de l'académie de Nancy-Metz et du Grand Est, Jean-Marc Huart, répond ce matin sur France Bleu aux interrogations des parents et enseignants, à deux semaines de la reprise progressive des cours à l'école. "La préoccupation première de l'Education nationale, c'est la protection de la santé des personnels et des élèves". Le recteur attend de connaitre dans le détail les mesures, prises au  niveau national, qu'il devra mettre en place dans quelques semaines. Mais Jean-Marc Huart se veut confiant : "Nous avons un peu de temps devant nous. Nous avons réussi le confinement et l'enseignement à distance, nous réussirons le déconfinement".

7h50 : Après plusieurs semaines de violences urbaines dans la région de Longwy, l'appel à l'aide des policiers a été entendu. Un escadron de gendarmerie mobile, composé d'une cinquantaine de militaires, a été déployé ce week-end.

7h20 : Vous avez été atteint du coronavirus, mais vous n'êtes pas personnel soignant... Comment faire alors reconnaître votre convalescence comme maladie professionnelle ? Un collectif d'avocats messins propose leur aide juridique, pour accompagner les plaignants dans des démarches qui s'annoncent longues et compliquées. 

7h : Les enseignants aussi, s'inquiètent de la manière dont les cours vont reprendre, d'ici quelques jours. Le syndicat SNUDI-FO a lancé une pétition en ligne en Moselle, pour réclamer notamment le dépistage systématique des élèves et des personnels dans les établissements scolaires. Elle a déjà été signée par près de 500 personnes.

6h55 : Les écoles doivent rouvrir progressivement à partir du 11 mai, le gouvernement va présenter les détails du déconfinement demain devant l'Assemblée nationale... Mais les élus s'inquiètent. Le maire de Moyeuvre-Grande, par exemple, se demande comment la sécurité de chacun pourra être assurée, alors que le conseil scientifique préconisait la réouverture des écoles seulement en septembre. René Drouin explique qu'il suspend sa décision de rouvrir les écoles de sa commune, tant qu'il n'est pas certain "que toutes les garanties sanitaires sont prises et réalisables et que la santé de chacun ne sera pas menacée".

6h45 : Comment savoir si on est contaminé par le Covid-19 ? L'appli Stop Covid est très décriée, car elle repose sur le traçage de nos déplacements... Alors un autre dispositif est lancé aujourd'hui par l'Inserm, l'agence nationale de recherche médicale. En appelant le numéro de téléphone d'AlloCovid, des robots vous posent des questions, et en fonction de vos réponses, vous redirigent vers un médecin de ville ou le Samu. Cet usage de l’intelligence artificielle est une première mondiale, et doit permettre de repérer les endroits où le virus pourrait repartir. 

Le numéro Allocovid est le 0 806 800 540.

6h30 : Le club de football de Nilvange a tenu à remercier les "héros du quotidien" qui viennent en aide aux autres, pendant cette période compliquée que nous vivons. Le mot "merci" a été inscrit sur la pelouse du club, avec des lettres de 10 mètres de haut ! 

6h20 : Comme le mois dernier, les abonnés TER de la SNCF dans le Grand-Est n'auront pas à payer leur abonnement au mois de mai. Ils peuvent continuer de prendre le train avec leur abonnement du mois de mars.

6h15 : Comme nos voisins luxembourgeois il y a déjà plusieurs jours, le land allemand de Sarre impose le port du masque obligatoire à partir d'aujourd'hui. Cela concerne les transports publics et les magasins notamment.

6h05 : C'est une nouvelle que beaucoup de Mosellans attendaient, après des heures de confinement passées au jardin... Les déchetteries rouvrent leurs portes aujourd'hui, notamment celles de Metz Métropole. Il faudra simplement respecter scrupuleusement les gestes barrières : une seule personne à la fois notamment.

La reprise de la collecte des déchets recyclables est également programmée aujourd'hui, mais seulement dans la moitié des communes de Metz Métropole.

6h : Selon le dernier bilan publié par l'agence Santé Publique France, l'épidémie de Covid-19 se stabilise encore en Moselle et dans le Grand Est. Le virus a fait 2.737 morts dans notre région, dont 626 en Moselle, soit 3 de plus que la veille. Le nombre de personnes hospitalisées baisse, avec 890 lits occupés dans les hôpitaux mosellans (-5), et toujours 130 lits occupés en réanimation.

5h45 : Bienvenue dans ce direct, où les informations en Moselle et dans le Pays haut seront actualisées régulièrement tout au long de la journée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess