Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les infos à retenir en Moselle ce lundi 6 avril

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Lorraine Nord

Nouvelle attestation sur smartphone, transferts de patients annulés, signes encourageants dans les hôpitaux mosellans... Voici les informations à retenir de ce 21ème jour de confinement en Moselle et dans le Pays haut.

La nouvelle attestation de déplacement à télécharger sur un smartphone depuis ce lundi 6 avril
La nouvelle attestation de déplacement à télécharger sur un smartphone depuis ce lundi 6 avril © Radio France - Clément Lhuillier

Ce lundi 6 avril marque le 21ème jour de confinement pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Retrouvez toutes les infos de la journée.

> Cliquez ici pour actualiser la page

L'essentiel

  • Le Covid-19 a tué 1.471 personnes dans le Grand-Est depuis le début de l'épidémie, dont 337 rien qu'en Moselle.
  • Les hospitalisations ont très légèrement baissé dans le Grand-Est ce week-end, pour la première fois depuis le début de l'épidémie.
  • Lors de son point presse hebdomadaire, la direction du CHR Metz-Thionville fait état d'une légère amélioration de la situation
  • "Le pic de l'épidémie est derrière nous", estime le Dr Christian Rabaud, le chef du service infectiologie du CHU de Nancy.
  • Un transfert de six patients du CHR Metz-Thionville a été annulé à la dernière minute ce lundi. Ils devaient embarquer du Luxembourg vers la République Tchèque.
  • Une nouvelle attestation est désormais disponible pour circuler, cette fois téléchargeable sur son smartphone.
  • Le coronavirus a emporté une figure marquante du cinéma mosellan : René Parmentier, qui présidait l'Union d'Ars sur Moselle est mort de la maladie dimanche. 

Le direct

19h : Fin de ce direct. Bonne soirée à tous, prenez soin de vous et de vos proches, et #RestezChezVous

18h30 : Messes en ligne, temps de prière sur les réseaux sociaux... Le coronavirus et l'obligation de confinement bouleversent la Semaine Sainte. Le diocèse de Metz et les paroisses de Moselle s'organisent donc pour que les fidèles confinés puissent vivre le mieux possible cette fête de Pâques. Notre article à lire ici.

17h30. Disparition. Amoureux du cinéma et ardent défenseur du cinéma associatif et indépendant, René Parmentier est décédé du Covid-19 ce dimanche. Il présidait l'association qui gère le cinéma l'Union à Ars-sur-Moselle. René Parmentier avait 75 ans. Il était né à Novéant sur Moselle. Il était aux commandes de l'Union depuis le milieu des années 70 et se battait sans relâche ces dernières années pour la survie du cinéma face au monopole imposé dans l'agglomération de Metz par le groupe Kinépolis. 

17h15 : A Saulnes, dans le Pays Haut, deux véhicules appartenant à des infirmières du village ont été incendiées dans la nuit de vendredi à samedi, nous confirme la mairie de la commune. Les véhicules, qui portaient le caducée infirmier, étaient stationnés rue des Carmes et rue Salvador Allende. L'une des infirmières travaille au Luxembourg, l'autre à l'hôpital de Mont St Martin. La Mairie de Saulnes dénonce un acte regrettable. Un jeune homme de 20 ans a été interpellé et placé en garde à vue, soupçonné d'être l'auteur de ces incendies, mais aussi d'actes similaires à Herserange et Mont St Martin. Lors de ses auditions, il aurait précisé qu'il ne visait pas particulièrement les véhicules d'infirmières. Il doit être présenté ce soir à un juge d'instruction.

Une des voitures incendiées à Saulnes le week-end dernier
Une des voitures incendiées à Saulnes le week-end dernier - Mairie de Saulnes
Un des véhicules incendiés le week-end dernier à Saulnes
Un des véhicules incendiés le week-end dernier à Saulnes - Mairie de Saulnes

17h10 : Solidarité envers les plus démunis. Pour les aider à surmonter la crise sanitaire actuelle, des chèques-services financés par l’État vont être distribués à 800 personnes sans domicile en Moselle. Ces bons, d'un montant maximal de 7 euros par jour, leur permettront d'acheter des produits d’alimentation et d’hygiène. Ils seront distribués par plusieurs associations et organisme de solidarité tels que les CCAS de Metz et Sarrebourg, l'UDAF, le Secours Catholique ou Est Accompagnement. Par ailleurs, En plus de 400 places ont été mobilisées en Moselle pour mettre à l’abri et confiner les personnes à la rue depuis la mi-mars.

16h45 : 600.000 abonnés d'ENGIE seront remboursés de deux mois d'abonnement par le fournisseur d'énergie. Il s'agit des bénéficiaires d’un chèque énergie ou d’une aide du Fonds de solidarité logement. Plus de précisions dans cet article.

15h40. Point presse CHR Metz-Thionville - Le transfert de six patients du Grand-Est depuis l'aéroport luxembourgeois du Findel et à destination de la République Tchèque a été annulé à la dernière minute ce lundi. "Une décision prise par "une cellule nationale en lien avec l'ARS." Le chef du service réanimation explique ne plus demander de transfert de patients depuis samedi. Pourquoi un tel cafouillage ? "Nous ne souhaitons pas commenter davantage le vol annulé de ce matin depuis Luxembourg", ajoute la directrice. Les patients étaient pourtant prêts à embarquer, sur le tarmac de l'aéroport. Ils ont été renvoyés vers les hôpitaux mosellans. Les détails à lire ici.

15h25 : Insolite. Quand des policiers forbachois s'invitent à la messe ! Dimanche, le Vicaire de la communauté de paroisses Saint Rémi de Forbach avait choisi la petite chapelle Sainte Croix pour célébrer la traditionnelle fête des rameaux. La messe était diffusée en vidéo sur Facebook. L'office a été brièvement interrompu par la visite de quelques policiers alertés par des riverains inquiets de voir des véhicules devant l'édifice religieux. Après une rapide vérification des attestations et des autorisations, la célébration a pu se poursuivre...

15h15 : Point presse CHR Metz-Thionville - 8 patients du CHR participent à l'étude nationale (200 patients au total en France) sur l'hydroxychloroquine.

15h10 : Point presse CHR Metz-Thionville - "Les appels au 15 sont en train de se tarir, nous revenons peu à peu vers un volume normal de 800 appels par jour, alors que nous sommes montés à plus de 4.000 appels."

15h : Point presse CHR Metz-Thionville - Sur l'approvisionnement en masques, la directrice estime en avoir reçu "suffisamment pour tenir plusieurs semaines."

15h : Point presse CHR Metz-Thionville - Il y a eu 140 transferts de patients de Moselle depuis le 15 mars, selon la direction du CHR.

14h55 : Point presse CHR Metz-Thionville - L'hôpital de Metz-Thionville est moins saturé cette semaine avec notamment 100 lits de réanimation dont 25 sont disponibles, et 179 lits de médecine Covid19 dont 38 sont vacants. Le chef du service de réanimation précise que la situation reste tendue ailleurs : "les services de réanimation de Saint-Avold, Forbach, Sarreguemines, St-Dié-des-Vosges et Verdun sont pleins à ce jour."

14h50 : Point presse CHR Metz-Thionville - "Notre appel a été entendu." La directrice du CHR, Marie-Odile Saillard, revient sur l'appel téléphonique qu'elle a reçu vendredi d'Emmanuel Macron : "Il avait envie de nous entendre, ce n'était pas que des propos de façade."

14h45 : Point sur la situation au CHR Metz-Thionville. Suivez en direct avec le compte rendu de notre journaliste Cécile Soulé 

12h45 : #RestezChezVous. Deux messins ont été interpellés pour avoir violé les mesures obligatoires de confinement à plusieurs reprises. Les deux individus, âgés de 19 et 23, cumulent quatre verbalisations entre le 20 mars et ce lundi 6 avril à Longeville-lès-Metz, Amnéville et Knutange où ils ont été à nouveau contrôlés par la police la nuit dernière. Ils n'avaient encore une fois aucune justification valable. Ils ont été déférés devant le tribunal judiciaire de Thionville. 

12h30 : Nouvelle livraison de 4 millions de masques chirurgicaux pour le Grand-Est

12h : On s'occupe comme on peut... Dans une vidéo animée en stop-motion, image par image, le free-rider barcelonais Philipp Klein Herrero réussit à gravir une montagne... dans son nsalon ! Sac de couchage, piolet, selfie au sommet, saut en ski. Le tout est réalisé avec des draps blancs sur du parquet. Sensations (presque) garanties !

11h15 : L'appel de Jean Rottner à la grande distribution. Le président de la région Grand-Est salue dans un communiqué "le dévouement et l’engagement de l’ensemble du personnel de la grande distribution, notamment des hôtesses d’accueil des magasins, qui continuent d’exercer leur activité dans des conditions difficiles." Dans le même temps, Jean Rottner invite les responsables de la grande distribution à privilégier "les produits régionaux dans l’approvisionnement de leurs magasins." Il s'agit pour le président d'un enjeu de solidarité : "Nos agriculteurs et nos entreprises agroalimentaires sont mis en grande difficulté économique du fait des contraintes causées par l’urgence sanitaire."

11h : La SNCF Grand-Est met depuis lundi matin 4 TER supplémentaires en circulation  entre Metz et Nancy pour faciliter le transport des personnels soignants entre les hôpitaux et leurs domiciles, et ainsi limiter la fatigue.

  • Metz ville - Nancy : départ 7h02, arrivée 7h40
  • Nancy - Metz ville : départ 7h50, arrivée 8h27
  • Metz ville - Nancy : départ 16h02, arrivée 16h40
  • Nancy -Metz ville : départ 17h50, arrivée 18h27

10h25 : Les pompiers du Grand Duché de Luxembourg ont filmé l'évacuation de plusieurs patients mosellans vendredi dernier vers Toulouse, via le Findel. Ils relaient la vidéo sur le réseau social Twitter.

8h05 : Le Dr Christian Rabaud, chef du service Infectiologie et président de la Commission Médicale d'Etablissement du CHU de Nancy, l'affirme ce matin sur France Bleu : "le pic de l'épidémie est derrière nous". La situation a été tendue ce week-end encore, mais grâce à l'évacuation de patients vers d'autres hôpitaux moins surchargés, en France comme dans les pays voisins, "nous disposons actuellement de 100 lits en réanimation dans le Grand Est". Le docteur Rabaud ajoute que "le confinement marche, il faut continuer". Le compte-rendu complet de son interview est à lire ici.

8h : L'Equipe de France de football a tenu à saluer le travail des personnels soignants dans une vidéo postée hier soir.

7h50 : Invité de France Bleu ce matin, le Pr Yves Martinet, président du Comité national contre le tabagisme et chef du service Pneumologie du CHU de Nancy, a fait le point sur les liens entre coronavirus et tabagisme. "Un fumeur n'a pas forcément plus de risques de tomber malade", en revanche un fumeur contaminé va "plus facilement développer une forme sévère" du Covid-19, avec des signes de détresse respiratoire plus importants.

7h40 : La cellule investigation de Radio France a enquêté sur le business du matériel médical, qui a explosé ces dernières semaines. Un véritable "far west", sur le marché des masques, par exemple. Jean Rottner, le président de la région Grand Est, explique avoir "75 propositions dans [sa] boîte mail", émanant parfois d'intermédiaires douteux.

7h10 : Des violences urbaines ont éclaté ce week-end dans le Pays haut, à Longwy et Herserange, après l'interpellation d'un individu pour non-respect du confinement. Un syndicat de police réclame des renforts.

6h55 : Les commerçants de Metz aident, à leur façon, les personnels soignants de Moselle. Ceux de la rue de la Fontaine et de la place du Quarteau, par exemple, fabriquent et livrent des pizzas, midi et soir, 7 jours sur 7. Ils en rendent compte sur Facebook.

6h40 : Plus besoin d'imprimer des dizaines d'attestations papier, pour justifier nos déplacements. Le gouvernement propose une version en ligne, qu'on peut compléter et télécharger sur notre smartphone. Elle comporte un QR code qui sera vérifié par les forces de l'ordre en cas de contrôle. Attention, il faut en remplir une nouvelle à chaque sortie. La Police nationale de Metz nous propose de la télécharger sur Twitter.

6h35 : Nouveau refus de la Préfecture de la Moselle pour l'instauration d'un couvre-feu à Florange. Après un premier rejet de son arrêté municipal, le maire Rémy Dick a renouvelé sa demande par courrier, le samedi 28 mars dernier. La réponse du préfet a opposé une nouvelle fois un refus à l'élu. Une décision qu'a regretté hier dimanche Rémy Dick. Selon la préfecture, les mesures de contrôle sont suffisantes. Depuis le 16 mars, 40 contraventions ont été dressées à Florange pour non-respect du confinement, dont 17 de nuit.

6h25 : L'Association des Médecins de Sarreguemines et Bitche (AMBU) a récolté en quelques jours 23.620 euros, après un appel aux dons lancé sur les réseaux sociaux. Cette somme va lui permettre d'investir dans un respirateur neuf pour les urgences. L'achat d'un échographe embarqué pour le Smur est également à l'ordre du jour. Les urgences de Sarreguemines ont tenu hier (dimanche) à remercier les donateurs.

6h20 : Douze transferts de patients ont été effectués ce week-end dans le Grand Est, selon l'Agence régionale de santé. Un hélicoptère NH90 Caïman du 1er Régiment d'Hélicoptères de Combat de Phalsbourg a transporté deux patients  de Mulhouse vers Toulouse, dans le cadre de l'opération Résilience.

6h : Le dernier bilan de l'épidémie publié par Santé Publique France fait état de plus de 8.000 morts en France, dont 1.471 dans le Grand Est. Avec 337 morts, la Moselle reste le 2e département le plus touché, derrière le Haut-Rhin. Point positif : les hospitalisations stagnent, une première depuis le début de la pandémie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess