Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : ce qu'il faut retenir de ce mercredi 8 avril en Moselle

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Lorraine Nord

Christophe Lannelongue, directeur de l'ARS Grand Est, est limogé de ses fonctions. C'est l'une des informations principales de cette journée. Conséquences sanitaires et économiques, confinement, gestes de solidarité... Voici les informations à retenir sur l'epidémie de coronavirus en Moselle.

Christophe Lannelongue, désormais ex-directeur de l'ARS Grand Est
Christophe Lannelongue, désormais ex-directeur de l'ARS Grand Est © Maxppp - Cédric Jacquot

23ème jour de confinement en Moselle et dans le Pays haut. Retrouvez toutes les informations à retenir compilées par la rédaction de France Bleu Lorraine.

> Cliquez ici pour recharger la page

L'essentiel

  • Christophe Lannelongue, directeur de l'ARS Grand Est, est limogé de ses fonctions.
  • Le Covid-19 a désormais tué 10.000 personnes en France, 1.674 dans le Grand Est, 389 en Moselle.
  • Un premier centre Covid-19 en Moselle ouvre ses portes jeudi 9 avril à Thionville. 
  • Mobilisés pour évacuer les malades vers d'autres régions ou pays, les militaires du 3e RHC de Phalsbourg témoignent sur ces missions particulières. 
  • Un numéro vert est activé 24h/24 pour répondre aux questions : le 0800 130 000.

Le direct 

19h30 : Fin de ce direct. Retrouvez-nous demain pour une nouvelle journée d'informations sur la situation en Moselle. D'ici là, bonne soirée et surtout #RestezChezVous

19h : La fédération étudiante de Lorraine a lancé une une permanence téléphonique pour écouter et répondre aux interrogations des étudiants, notamment ceux qui font face à l'isolement en cette période de confinement. Les détails à lire ici.

18h50 : Dans un courrier adressé au ministre de la Santé Olivier Veran, Christine Herzog, sénatrice de la Moselle, et Catherine Vierling, conseillère régionale du Pays de Sarrebourg, dénoncent la fermeture récente du service de pédiatrie et de la maternité de Sarrebourg qui selon elles, "hypothèque la sécurité sanitaire pour les femmes et les enfants dans tout l'arrondissement de Sarrebourg - Château-Salins." Les patients doivent désormais se tourner vers Lunéville ou Saverne. Les élues demandent à mettre un terme à la fermeture de lits et aux suppressions de postes envisagées à Sarrebourg, ou au minimum une confirmation "que les fermetures annoncées seront bien provisoires et que dès la fin de l'épidémie ces lits seront rouverts."

18h30 : Le premier centre Covid-19 de Moselle ouvre ce jeudi 9 avril à Thionville. Destiné à soulager les cabinets de médecins en ville mais aussi les hôpitaux en cas de saturation, il accueillera les cas suspects à la Salle Jean Burger et pourra également à terme faire du dépistage de coronavirus. Notre article à lire ici. 

18h : Dans les coulisses des évacuations de patients avec les militaires du 1er RHC de Phalsbourg. Les militaires mosellans engagés dans le cadre de l'opération Résilience, de lutte contre le covid-19, ont réalisé le transfert par les airs de 48 patients afin de désengorger les hôpitaux du Grand Est. "Tout le monde a joué le jeu avec plaisir et fierté" témoigne le Lieutenant Mathieu dans notre reportage

17h32 : La succession de Christophe Lannelongue déjà réglée ? Selon l'agence de presse APMnews, Marie-Ange Desailly-Chanson devrait prendre la place du directeur de l'Agence Régionale de Santé du Grand Est limogé ce mercredi. Médecin spécialiste en biologie médicale, elle est issue de l'IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales). 

17h15 : Anita Fatis donne de ses (bonnes) nouvelles. L'athlète handisport thionvilloise indique sur sa page Facebook qu'elle se remet du Covid-19 qu'elle a elle aussi contracté. Atteinte de sclérose en plaque, Anita Fatis collectionne les médailles mondiales et européennes en natation. Elle a participé aux Jeux Paralympiques de Rio et Londres. La thionvilloise est également connue pour ses ascensions des sommets de l’Himalaya. 

17h : Coup de pouce. 446 076 ménages du Grand Est vont recevoir ces prochaines semaines leur chèque énergie pour l’année 2020. Ce chèque permet aux ménages les plus modestes de contribuer à payer leurs factures d’énergie de leur logement. D’un montant moyen de 150 €, ils parviendront automatiquement aux ménages éligibles. Cela représente un montant total de plus de 65 millions d'euros. Mais le ministère de la Transition écologique prévient, "compte tenu de l’état d’urgence sanitaire et des mesures de confinement mises en œuvre pour faire face à l’épidémie de coronavirus, la distribution des chèques prendra plus de temps que prévu initialement."

16h50 : Solidarité. Grâce à un appel aux dons, l'Association des Chinois en Lorraine a livré 90 000 masques et trois respirateurs à destination des hôpitaux, des Ehpad ou encore des services de police de la région. 30 000 masques ont déjà été livrés ce matin au CHRU de Nancy.

16h19 : Un Tour de France repoussé ? le quintuple vainqueur du Tour de France Bernard Hinault envisage un report, voire l’annulation du Tour de France 2020, comme il l'a confié à France Bleu ce mercredi. Il estime que "les gens ne comprendraient pas" que la Grande Boucle ait lieu à huis-clos.

14h30 : 6,3 millions de salariés sont désormais en chômage partiel, indique la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Le recours au chômage partiel a été demandé par 586.000 entreprises et associations, soit 500.000 de plus qu'il y a deux jours. C'est un nouveau record.

13h30 : L'Obs avait révélé l'information, l'Agence France Presse le confirme : Christophe Lannelongue, directeur de l'Agence Régionale de Santé du Grand Est, est limogé de son poste après ses propos polémiques sur les mesures d'économies imposées au CHU de Nancy. "Le directeur de cabinet du ministre de la Santé m'a contacté ce matin pour me dire que le gouvernement souhaitait mettre fin à mes fonctions en raison du débat sur le CHU de Nancy" précise Christophe Lannelongue à l'AFP.

12h : Quel artisan peut vous aider en Moselle ? Électricien, plombier-chauffagiste ou encore dépanneur informatique ... Pas facile de trouver un dépanneur dans cette période exceptionnelle d’épidémie de coronavirus qui impose un confinement. Une liste de professionnels toujours actifs en Moselle est actualisée par la chambre de métiers et de l’artisanat. 

11h15 : L’Ecole Nationales Arts et Métiers de Metz se mobilise pour fabriquer des visières (photo) à destination des professionnels de santé. Une centaine de ces visières sera livrée en fin de semaine au CHR de Metz-Thionville qui en a validé le prototype. D’autres pourront être produites sur demande ou pour des professionnels qui en feraient la demande à l'adresse emilien.schroeder@gadz.org précise l’ENSAM.

Visière frabriquée par les étudiants messins
Visière frabriquée par les étudiants messins - ENSAM

10h55 : Après le bac et le brevet des collèges, le Ministère de l'Education Nationale a précisé ce mercredi les modalités de passage des BTS et du DCG (diplôme de comptabilité et gestion) 2020.

10h50 : Face aux difficultés que la crise du coronavirus provoque pour les entreprises de son territoire, Metz Métropole a décidé de plusieurs mesures fiscales afin de les soulager : le report de 3 mois du Versement Mobilité et le report au 31 octobre 2020 du versement de la taxe de locale de séjour pour les hôteliers et acteurs du secteur touristique. Metz Métropole n’a en revanche pas eu l’accord des services fiscaux du département pour reporter le paiement de la Cotisation Foncière des Entreprises. 

10h20 : Philippe Tireloque, le patron de la police en Moselle, appelle les Mosellans à bien respecter les mesures de confinement en ce long week-end pascal qui s'annonce ensoleillé. "Le virus ne prendra pas de vacances (...) les personnels soignants non plus (...) les policiers non plus".

8h55 : Le Vendredi Saint étant férié en Moselle après-demain, les commerces seront normalement fermés. Mais le préfet de la Moselle a pris un arrêté pour autoriser certains magasins à ouvrir : les stations-services et services de dépannage d’urgence, les débits de tabacs et la vente de journaux, les boulangeries, pâtisseries et glaciers, les loueurs de véhicules et de cycles, les sandwicheries et commerces de restauration à emporter, les commerces d’alimentation générale, d’une superficie égale ou inférieure à 200m2 jusqu'à 13h, et les marchés de denrées alimentaires jusqu’à 13h.

8h50 : Interrogé par nos confrères de France Info, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, estime que l'Est de la France, zone la plus touchée par le Covid-19, "vient de passer le cap" de l'épidémie.

8h20 : Les collégiens mosellans sont créatifs ! Ceux du collège Mermoz de Yutz se sont lancés dans la fabrication de 500 visières de protection pour les personnels de santé, grâce à leurs imprimantes 3D.

8h : La préfecture de la Moselle a distribué ces derniers jours 356.000 masques aux Ehpad, aux établissements médico-sociaux du département et aux opérateurs de pompes funèbres. Une entreprise sarroise, de son côté, a fait preuve d'une belle solidarité transfrontalière, en offrant hier 20.000 masques et 2.000 litres de gel hydroalcoolique au CHR de Metz-Thionville. Depuis le début de la crise sanitaire, l’Allemagne a mis à la disposition de la France plus de 120 lits dans ses services de réanimation.

7h50 : Claudine Gillant, représentante du Syndicat national des Infirmières et Infirmiers libéraux du Grand-Est, témoigne ce matin sur France Bleu : le manque de matériel médical est catastrophique. "De l'Etat, on n'attend plus rien. On a compris qu'on aurait rien". Basée en Meurthe-et-Moselle, elle explique que les infirmières libérales doivent recourir au système D : "on a sollicité les entreprises, les magasins de bricolage et de peinture, pour avoir des masques. Des garagistes nous ont donné des protections pour nos voitures". Les infirmiers libéraux, clairement, ne sont pas sereins. "Le danger est là, on compte les morts et les malades dans notre patientèle". Des patients qui ont peur et renoncent à leurs soins quotidiens, ce qui va poser un certain nombre de problèmes de santé publique dans les semaines et mois à venir.

7h40 : Un beau geste. Dès que le confinement sera levé, le Pôle thermal d'Amnéville offrira une entrée en balnéothérapie aux personnel soignants qui se battent actuellement contre le coronavirus.

7h25 : L'établissement français du sang (EFS) a lancé hier des essais cliniques pour savoir si le plasma d'un patient guéri peut aider un malade à lutter contre le coronavirus. Le Grand Est est une région pilote, l'établissement de Metz y participe. Résultats attendus dans moins d'un mois.

6h55 : A la veille du week-end de Pâques, et pour prévenir une forte affluence, le Marché couvert de Metz élargit ses horaires d'ouverture pour la journée de demain, jeudi 9 avril : il sera ouvert de 7h à 17h sans interruption. Il aurait dû fermer ses portes à 14h en temps normal.

6h50 : Les professionnels de santé seront les "invités d'honneur" du prochain marathon de Metz, qui aura lieu le 18 octobre 2020. C'est ce qu'a annoncé hier l'organisation sur son compte Twitter. Ils pourront participer à la course sans frais d'inscription, et un dossard spécial leur sera alloué de façon à pouvoir les encourager et les applaudir.

6h45 : Soutenir les producteurs locaux en Moselle. Un drive-fermier, avec des producteurs mosellans, ouvre demain à Metz, sur le parking de la Chambre d'agriculture, avenue Malraux. Le retrait des commandes se fera entre 15h et 16h. Pour cela, il faut impérativement commander avant ce midi sur internet : https://www.drive-fermier-moselle.fr/

6h40 : C'est un long week-end pascal qui arrive, en particulier en Moselle et en Alsace, où le Vendredi saint est férié. Mais pas de promenade au soleil dans les parcs et forêts du département : ils seront fermés, sur ordre du Préfet de la Moselle.

6h35 : Santé, agriculture, transports, aide à domicile, télécommunications... Pôle Emploi Grand Est propose aux demandeurs d'emploi ou salariés à temps partiel, du travail dans les secteurs prioritaires en cette période de confinement.

6h30 : Alors que les vacances de Pâques se profilent, l'accueil des enfants des personnels soignants mobilisés dans la lutte contre le Covid-19 est maintenu. Exemple dans les 7 collèges mis à disposition par le conseil départemental de la Moselle, où 2.000 enfants sont ainsi accueillis.

6h25 : La direction d'ArcelorMittal Florange a donné quelques précisions hier sur la fermeture anticipée de la cokerie de Sérémange-Erzange, lors d'une réunion en CSE avec les délégués du personnel. Selon la CGT, l'activité de la cokerie sera définitivement arrêtée le 6 mai.

6h20 : Le maire de Metz, Dominique Gros, a détaillé hier les conséquences économiques pour la ville de l'épidémie de coronavirus. Entre les suspensions de taxes, le ralentissement du marché immobilier et l'interruption des crèches, cantines, piscines et bibliothèques, la perte de recettes pour la commune avoisine déjà les 4 millions d'euros.

6h : Le coronavirus a tué plus de 1.600 personnes dans le Grand Est, dont 389 (+31) en Moselle, selon les derniers chiffres publiés par l'agence Santé Publique France. Le nombre d'hospitalisations est à nouveau en légère hausse, pour la 2ème journée consécutive, après plusieurs jours de baisse : 4.819 dans le Grand Est (+100), 1.020 en Moselle (+9).

5h55 : Bienvenue dans ce live.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu