Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le maire de Sanary-sur-Mer annule ses arrêtés, juste avant une audience en justice

-
Par , France Bleu Provence

Alors qu'un juge des référés, saisi par le préfet du Var, devait se pencher ce mercredi sur l'arrêté interdisant aux Sanaryens de se déplacer à plus de 10 mètres de leur domicile, le maire de Sanary-sur-Mer a décidé d'annuler cet arrêté...

Le port et les rues de Sanary-sur-Mer (Var) désertés par les habitants
Le port et les rues de Sanary-sur-Mer (Var) désertés par les habitants © Maxppp - Laurent Martinat

Rebondissement à Sanary-sur-Mer ! Un juge des référés du Tribunal administratif de Toulon, saisi par le préfet du Var, devait étudier ce mercredi 1er avril la légalité de l'arrêté municipal interdisant aux habitants de Sanary de se déplacer à plus de 10 mètres de leur domicile... mais Ferdinand Bernhard a décidé d'annuler cet arrêté. Comme celui interdisant les achats à l'unité de baguette de pain. Annonce de la préfecture du Var dans un communiqué ce mardi soir. Ferdinand Bernhard, maire DVD de Sanary-sur-Mer, est pour le moment injoignable. 

Plus tôt dans la journée, la préfecture du Var avait indiqué avoir saisi le tribunal administratif via un déféré et un référé-liberté. Sur France Bleu Provence, Jean-Luc Videlaine, préfet du Var, avait jugé cet arrêté d'une "intensité extrême". De son côté, le maire de Sanary, Ferdinand Bernard, se montrait surpris de devoir s'expliquer devant la justice. "Ma seule préoccupation est la santé de mes administrés" avait alors précisé l'élu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu