Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : à l'approche des fêtes, la crainte du Covid sème la discorde dans les familles

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Les fêtes de fin d'année sont pour beaucoup l'occasion de retrouver ses proches, avec les côtés positifs comme les moins bons. Mais cette année, la crise sanitaire ajoute du stress à ces retrouvailles et va jusqu'à diviser certaines familles.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Jean-François FREY

Faut-il voir ses grands-parents pour Noël ? S'isoler avant les fêtes ? Porter un masque à table ? Autant de questions inhabituelles qui viennent perturber cette fin d'année, alors que les familles veulent se retrouver. Dans certains cas, de réels conflits éclatent autour de la crainte du Covid-19. 

"Mes beaux-parents n'acceptent pas les gestes barrière"

Alexandre est chef de projet en informatique à Furdenheim, près de Strasbourg. Cette année, il n'ira pas fêter Noël chez sa belle-famille dans l'Ouest de la France : "Ils ne comprennent pas qu'on ne fasse pas la bise, qu'on se tienne à distance. On a même pas parlé du port du masque. Nous avons donc décidé de faire Noël seulement dans ma partie de la famille, en Alsace."

"Mes beaux-parents ont eu la première vague beaucoup plus tard que nous et donc ils ont eu mal à accepter que c'était grave", poursuit-il. La famille se parle toujours, mais des deux côtés on ne se comprend pas. 

Comment se préparer ? 

Dans d'autres familles, il y aura bien des retrouvailles mais c'est la question du comportement à adopter avant les fêtes qui crée des tensions : "Je n'ai plus le droit d'aller à mes entraînements de handball pour ne pas attraper le Covid et le transmettre à mes grands-parents", explique Théo, lycéen à Strasbourg, "mes parents s’engueulent là-dessus et ma famille aussi."

Faire la police le jour du réveillon 

Certains endosseront même le mauvais rôle. Kremena est originaire de Bulgarie mais vit depuis plus de dix ans à Strasbourg avec sa famille. Elle ne voulait pas fêter Noël avec sa mère, âgée et à risque, mais sa sœur en a décidé autrement. 

"Je vais donc y aller pour essayer de faire respecter les gestes barrière aux autres participants. C'est horrible d'avoir ce rôle de paranoïaque, d'être là pour veiller que les gens ne se touchent pas, qu'ils mettent le masque etc."

Quelques conseils d'une psychologue

Pour Ysabelle Delmas, psychologue et hypnothérapeute, "l'une des solutions c'est en quelque sorte de déplacer Noël, c'est à dire le fêter cette semaine en petit comité à cause de la situation sanitaire et de prévoir de grandes retrouvailles en sortie de crise."

La psychologue insiste sur la communication et la bienveillance dans les familles en cette période particulièrement compliquée : "On doit respecter la peur du virus que peuvent avoir les autres. Il faut soit trouver des solutions, soit déplacer le problème."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess